Ich mag Apfelstrudel

Bonne fête Vinsh ? Ah oui, tiens. Mais on s’en fout, des fêtes. M’enfin quand même, mon saint à moi, c’est celui du gibolin, autant dire qu’ordinairement j’ai du volontaire autour de moi pour lui rendre hommage. Mais là, que dalle, vu que je suis en Allemandie. C’est pas plus mal, tu me diras, vu les quantités liquides ingurgitées entre les fêtes et les festoyements divers liés à la nouvelle année, à mon grand âge, à mon séjour en Chômagie, tout ça.

N »empêche que ça fait trois jours que je me nourris à base de saucisses, de patates, de charcuterie et d’apfelstrudel, et qu’après faudra pas s’étonner de me voir prendre dix kilos dans la vue en une semaine.

Tu sais, les allemands sont un peuple curieux. Rien qu’hier, on était aux thermes (le mot classe pour dire qu’on était à la piscine, en fait) et le Germanique Gallinacée a décidé qu’il fallait absolument qu’on aille faire un tour dans le sauna. Mouais, tu m’étonnes. Pour ma part, j’avais jamais tenté le sauna dans un lieu dit « public ». Je m’étais jamais demandé pourquoi, d’ailleurs. Et là, arrivés devant la porte, v’la t’y pas qu’il faut se désaper pour entrer ! « Comment ça, se désaper ? On est déjà en maillot, là ! ». Ah ouais, mais on n’a pas droit au maillot, là-dedans. La serviette, au maximum, pour les prudes. Hésitation entre gêne (genre…) et tentation de zyeuter deux minutes dans le temple de la zizouille…

Bon, allez, on se lance.

Un « Bienvenue au royaume de la fesse flasque » plus tard, je me rends compte de trois choses : 1) l’allemand n’est pas très pudique ; 2) l’être humain semble presque aussi unique de l’entrejambe que de l’empreinte digitale (quelle variété, mes salsifis !) ; 3) l’allemande n’est pas très pudique non plus, le sauna n’étant pas mixte. On ne voit pas toujours ce qu’on a envie de voir, dans la vie.

Bon, après tout pourquoi pas, hein, il paraît que de notre côté du Rhin on est coinços, alors…

(Photo : P Diddy & Natalia Vodionova by Annie Leibovitz, Vogue US)

Pendant ce temps, à Vera Cruz, c’est le ouikène, et pour t’occuper, je t’envoie faire un tour chez Sonia, ou plutôt dans le nouvel antre de Sonia : http://enfoirageaffectif.com, ou comment le Club des Pintades Gourdasses possède désormais son propre lieu ouèbesque d’épanchements et de rigolades. Personnellement, je suis plutôt sympathisant que véritable membre du Club (la vie m’ayant plutôt préservé de l’enfoirage affectif) (c’est toujours ça de pris, hein), mais je t’invite à contribuer sur place, en partageant ton expérience de pintading.

Sur ce, bon ouikène, jeune ficus, il paraît que FabulousF. doit faire des travaux en ces lieux d’ici lundi, je lui ai laissé les clés de la maison ainsi qu’à Jungle Ju, parce que là, le mystère de l’escalier, c’est plus possible.

9 réflexions au sujet de « Ich mag Apfelstrudel »

  1. On m'a raconté que les salles de sport hollandaises sont pareilles : sauna mixte et tous à poil !
    En cas de desespoir affectif ou pour la science je penserai à faire un tour dans la salle à côté de chez moi…ou pas !

  2. Moi je suis déjà allée dans les saunas suédois toute nue. (mais c'était pas mixte.

    C'est qu'être myope prend tout son intérêt : t'as pas de lunettes, alors tu vois pas trop les gens et t'as pas l'impression que les gens te regardent.

    Fonctionne aussi à la piscine.

  3. Roooo mais que vois-je, plus d'escalier!!??? Mais sa sonne réellement la fin d'une aire sa!

    Bon sinon, niveau poillade, ton article est une grosse réussite =)

    Un petit « manol » et je me casse…

  4. « On ne voit pas toujours ce qu'on a envie de voir, dans la vie. » ahahah 🙂 !
    Mais ça, on avait tous envie de le voir et on le voit : une nouvelle bannière, plus d'escalier, presque de la maturité, c'est Fabulousf !

  5. Je suis le grand chef de la disparition de l'escalier…

    ACCLAMEZ-MOI, PROSTERNEZ-VOUS ET TOUSSA TOUSSA QUOI !

    J'encourage les initiatives personnelles qui peuvent rendre gloire à ma personne.

    (et maintenant, j'ai les clefs de chez Vinsh)(je peux y faire qu'est-ce que je veux).

    @ Lilibuzz : Bien sûr, la maturité, c'est moi !

    (ou pas).

    @ Marine : Merci, merci, merci. Mais depuis ton dernier passage, ça à encore changé. Le Vinsh est difficile !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*