La Ferme, évidemment navrante

Aujourd’hui, on touche le fond et on gratte même encore un peu.

Vendredi soir, alors que la plupart de mes potes étaient en train de se mesurer les bras avec un mètre (n’importe quoi, eux), j’étais retenu chez mes chers géniteurs pour une grande soirée familiale, qui se transforma en demi-ouikène. Profitant donc de cette occasion imprévue d’entretenir le vide culturel de mon existence, j’ai négocié avec Père (en lui arrachant la télécommande des mains) pour regarder La Ferme à la place de Thalassa. Je me suis fait engueuler par tout le monde, quand ils ont vu le contenu proposé par la Une.

Bon, j’avoue, avec le recul, on aurait mieux fait de regarder Georges Pernoud et les pêcheurs de carpe saumonée en Antarctique sud. Parce que, vu le niveau du casting, j’étais de plus en plus atterré à mesure que la soirée avançait. C’est d’ailleurs mon moi cynique et malsain qui a tenu jusqu’à la fin du praïme.

Le vrai souci, cette année, c’est qu’il y a à peu près la moitié du casting qui se compose d’inconnus au bataillon. Il y a bien quelques vrais has-been pur jus, mais surtout pas mal de has never been. Dans ces conditions, cette édition de La Ferme Célébrités risque de ressembler à un mélange de Secret Story (le secret de chacun étant : mais qui est-ce donc ?) et de Loft Story 2 (pour l’avidité des candidats à s’exposer médiatiquement).

La prod’ a assuré ses arrières en mettant en place un système de castes, entre les « fermiers en chef » et les « simples fermiers » : les premiers étant hébergés dans une sorte de loft et donnant des ordres aux autres, tandis que les seconds vivent dans un bouge sommaire et inconfortable. Les fermiers en chef ont une immunité comme dans Koh Lanta, ce qui permettra à la Une de garder les candidats les plus populaires (et pour l’instant, les plus connus)…

En revue des troupes, on a donc :

– David Charvet, qui en début d’émission ne se souvenait déjà plus du nom de l’association qu’il représente. Il a déchanté au fur et à mesure que le praïme passait, en voyant que les « célébrités » lui étaient de parfaits inconnus (t’inquiète, David, on n’était pas beaucoup plus avancés que toi devant notre poste). Fort opportunément, le (vieux) beau David a prévu de sortir un nouveau sinegueule ces temps-ci. Cette visibilité devrait l’aider à en vendre une douzaine. Il ne devrait pas se risquer à une aventure amoureuse real-TVesque avec une des fermières, puisqu’il est fiancé avec Brooke Beurk. En termes de potentiel « rapports sexuels dans la boue », sa candidature n’a donc aucun intérêt.

– Brigitte Nielsen, je ne connaissais vaguement son nom que comme celui de l’ex-femme de Stalone. Il paraît qu’elle est comédienne, aussi. Physiquement, elle est une espèce de mélange entre Loana (pour le côté bimbo platine retouchée) et Grace Jones (pour la grande silhouette androgyne), et elle n’a pas l’air de comprendre ce qu’elle fait là. Potentiel de moments cultes : 80%. Potentiel de dépression pour cause de solitude anglophone : 80%.

– Aldo Maccione, visiblement, a besoin d’argent. C’est triste.

– Franky Vincent n’est pas complètement un has been, son dernier sinegueule n’avait que quelques mois, ou alors, il l’a toujours été, c’est au choix. Le sujet qui le présentait comme une star à carrière internationale m’a tout de même sidéré. Il est entré dans la Ferme en affirmant qu’il était chaud comme la braise, mais je vois mal qui il pourrait pécho là-dedans.

– Surya Bonali a donc fini par être castée dans une émission de télé-réalité, comme on s’y attendait déjà il y a quelques années. Apparemment, elle vit aux Etats-Unis et considère que parce qu’elle est une ex sportive de haut niveau, La Ferme ce sera un peu comme des wacances.

– Adeline Blondieau, en tant qu’ex représentante de l’écurie AB1/TF1, a des chances d’aller loin. Je n’ai rien à dire sur elle, en fait. Comme à l’époque de Sous le soleil. Limite, j’aurais préféré que la prod’ ressorte Tonya Kinzinger du formol, tiens.

– Jeane Manson fait très bien, là. C’est exactement le type de has been qui fait propre, dans un casting de real TV : repêchée dans les fonds de tiroir de la variétoche des 70’s, c’est une candidate type. L’été prochain, elle sortira probablement un nouveau best of (comme tous les ans depuis quinze ans, quoi).

– Greg le Millionnaire remplit le quota « sous-people issu de la real-TV qui refait de la real-TV pour relancer sa notoriété ». Lui aussi sort un sinegueule ces jours-ci, ce qui tombe drôlement bien dites donc.

Les autres sont globalement des inconnus pour le grand public (ce qui fait donc bien la moitié). Le styliste, une espèce d’ersatz de FX de Secret Story 3 (pour le côté grosse LDP lookée à cheveux longs) (bonjour les références des casteurs) à fort potentiel de grosse mauvaise, et la rondouillette Velvet d’Amour risquent d’être les « révélations » people de cette Ferme.

En revanche, le gros FAIL de la saison sera peut-être Kelly Bochenko, ex-miss Paris destituée pour cause de photos distinguées parues dans la presse. Sa présentation gratinée à base de « je suis la miss la plus connue de tous les temps », de « je suis la miss trash » et de « je suis la Brigitte Bardot du 21ème siècle, moi aussi j’ai fait sauter tous les tabous sociaux » était à la limite du soutenable, mais en vrai elle a l’air pour le moment de faire la potiche silencieuse. On va bien rigoler. Ou pas.

Une perspective fort prometteuse pour les soirées jet-set du prochain festival de Cannes, en tout cas…

(Je me rends compte que mes posts sentent de plus en plus le pâté)

7 réflexions au sujet de « La Ferme, évidemment navrante »

  1. Je crois (je dis bien je crois), que dans tes tags, il faut mettre CelYne Durand.

    Et tu oublies bien vite que si la ferme ne présentait que des has been qu'on connait vaguement, Vincent Mcdoom serait encore qu'un inconnu, et ça, ça serait dommage !

  2. Figure-toi que je connaissais l'existence de Vincent McDoom avant qu'il fasse la Ferme, moi. Mais 1) y'a pas de quoi se vanter, et 2), c'est vrai qu'il était has moyen been avant ça.

  3. jusqu'à la fin? quand même? tu as réussi a ne pas sombrer soit dans le fou rire nerveux, soit dans l'endormissement le plus total
    en tout cas merci et félications
    car grâce à toi on est au courant de cette actu, sans avoir à la subire.
    Ton martyr ne sera pas vain

  4. J'ai pas regardé et je crois que je ne le ferai jamais. C'est donc grâce à ton blog que je connais le casting, et il est navrant. J'ai vraiment de la peine pour David Charvet, en fait.

  5. @jungle ju : alors, pour compléter :

    – Mickael Vendetta (que j'essaye de citer le moins possible, faut arrêter d'entretenir la discussion autour de ce mec, épicétou)

    – Céline (ou Célyne) Durand, une bimbo qui a vaguement joué des rôles de deux lignes dans trois films.

    – Claudette Dion, sœur de.

    – Farid Khider, l'ex champion de boxe bien connu… des amateurs de boxe ?

    – Hermine de Clermont Tonnerre, jet-setteuse un peu décatie issue de noblesse.

    – Christophe Guillarmé, styliste et ami des stars (ah bon).

    Voilou, a priori tu es armée pour converser pendant les soirées de l'ambassadeur.

    @alexandra : oui, jusqu'au bout, mais je me sentais nauséeux sur la fin.

    @marine : attends, faut pas être triste pour David : ça faisait longtemps qu'il avait pas été appelé « célébrité » !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*