La Pop-Pouffe de février



On n’est pas passés loin de l’oublier, la pouliche gagnante musicale du mois, dites donc. J’ai un peu paniqué, pour être honnête, face à deux ou trois candidates potentielles (genre Karine Dupray nue) (laisse tomber, c’est pour le stats) (en même temps, vu le succès de La Ferme, l’impact sur la fréquentation de ce bloug risque d’être minimal), et au final je n’arrivais pas à me décider. Ma vie est drôlement dure, tu crois pas ?
Donc, après mûre réflexion, j’ai décidé que j’allais sélectionner la Pop-Pouffe du mois selon mes propres critères, et tant pis si elle n’est pas de première fraîcheur. Cascada, donc. Et une siouper chanson, Fever, sortie en janvier. C’est pas tout frais et ce n’est probablement pas aussi tubesque que le très très matraqué Evacuate The Dancefloor, mais perso, j’adore. Il y a tout ce que j’aime : la blonde en tenue de péripatétipute qui s’incruste dans un décor qui n’a rien à voir avec ses sapes, les chorégraphies sur chaises endiablées, la ballade à quatre pattes sur la table, les couleurs criardes, le refrain efficace (si, si, je te jure, écoute le trois fois, et tu verras), les figurants moches, le dancefloor spontané des gens qui sentent la Fever de la dance monter à l’intérieur de leur corps oh yeah, les deux mannequins qui font la tronche (mais avec des paillettes) derrière la chanteuse, l’esprit girl power rebelle façon clip de Vitaa ou de Meuwahia Carey…
C’est autre chose que du David Guetta, ça, hein ? … Ah nan, tiens, c’est pareil.
Depuis 2006, l’Allemagne, c’est un peu le kiff de ma laïfe, vois-tu. Heureusement pour mon quotient intellectuel, il n’y a pas que Cascada qui m’ait poussé à lorgner outre-Rhin, mais c’est vrai qu’avec ses deux premières daubes tueries dance, Everytime We Touch et Miracle, le groupe teuton montre qu’entre la haïpe anglosaxonne et la putasserie estampillée french touch, il existe un salut pour la dance européenne, et que ce salut est visiblement en Allemagne, à Bonn. T’en connais beaucoup, toi, des artistes allemands qui ont un succès international et qui sont capables de pondre du n°1 en Angleterre ?
Tokio Hotel ?
Bon, je reformule : t’en connais beaucoup, toi, des artistes allemands qui ont un succès international, qui sont capables de pondre du n°1 en Angleterre et qui sont AUSSI capables de faire plusieurs sinegueules qui marchent (ouais, parce que Tokio Hotel, à part Durch Den Monsun, excuse-moi…) ?
Bah nan, t’en connais pas.
Et c’est bien le tour de force du groupe de Natalie Horler (c’est le nom de la fille distinguée en guêpière de satin rose dans le clip) depuis 2006, avec des recettes musicales pas forcément hyper novatrices (ça fait un peu penser à de l’europop de la fin des années 90) (Everytime We Touch, notamment, me fait penser aux one hit wonders de l’an 2000 genre ATC), puisque Cascada réussit même à s’incruster dans les charts dance aux Etats-Unis, pays pas forcément archi-ouvert aux groupes et chanteurs européens (encore moins s’ils ne sont pas anglais).
Alors voila, je dis respect, et je rends hommage, avec une chanson plutôt pas trop mal (dans le genre Macumba, hein) et qui m’inspire plus de sympathie que la majeure partie de la haïpe pop actuelle. Comme quoi…

14 réflexions au sujet de « La Pop-Pouffe de février »

  1. Qu'est-ce que c'est que ces putains de fonds pas de la bonne reference de gris derrière les typos ?

    C'est pas la fête du slip du blog non plus.

    Je suis trop énervé je lirais l'article après !

  2. @FabulousF. : Moi, j'y comprends plus rien au design de ce bloug, de toute façon !

    @Jungle Ju : Je te l'accorderais bien, mais le Germanique Gallinacée me dit qu'elle est ringarde…

  3. Pas mal ton article mais tu devrais vérifier ce que tu postes avant d'écrire parce que Tokio Hotel a fait plusieurs single qui ont marché (Spring Nicht, Ubers Ende der Welt, Schrei, Ich bin Da et plus récent Automatisch et Lass uns Laufen)je les ai vu suffisement de fois à la télévision et entendu suffisement de fois à la radio pour le savoir. Et d'autres artistes allemands ont une certaine renomée à l'étranger : Rammstein, Nena (plus ancien), Nina Hagen… Donc voilà vérifie tes sources…

  4. Nena peut-être ( et encore, dans la version anglaise), mais je doute que Rammstein ait jamais été premier des charts en angleterre. Nina Hagen c'est envisageable en 1979 à peu près.

    Nan mais sinon ces couleurs elles sont quand même moins déprimantes que les anciennes.

  5. @anonyme : je n'ai pas de prétention journalistique, donc je n'ai pas vraiment ce qu'on peut appeler des sources, et je maintiens ce que je dis à propos de Tokio Hotel : à part les fans, le grand public sait surtout que c'est un groupe de djeunz allemands avec un chanteur qui consacre beaucoup de temps à sa coiffure. Schrei, je l'ai vaguement entendue dans des pubs pour un album du groupe (je sais même pas lequel), et les autres, bah nan, désolé, je les ai jamais entendues matraquées en radio, et je ne crois pas les avoir vues passer très souvent dans le top 5 français (Tokio Hotel est, à ma modeste connaissance, un groupe qui vend plutôt des albums que des singles). Nena, à part 99 Luftballons qui date un peu, je vois pas, et Rammstein, c'est loin d'être mainstream et à vocation tubesque/charts. Ce qui ne signifie pas, effectivement, que dans un genre très différent de Cascada, ils aient du succès. La frange de public concernée n'est simplement pas la même, et la production de singles commerciaux qui font du score dans les charts n'est pas le but affiché du groupe.

    @J. : mais mieux avant quand, mon enfant ?

    @Jungle Ju : pour les couleurs, moi je ne dis rien, on n'a qu'à dire que le design évoluera avec les saisons ou avec les humeurs, point barre ! 🙂

  6. non mais l'Allemagne quoi… la pays où David HAsselhoff réussit encore à faire une carrière de chanteur. On peut tout simplement pas les truster ça me parait évident !!

  7. Je salue le retour de la plume typiquement vinshienne. « One More Time », m'exclamerais-je, si je ne craignais pas de rendre un hommage trop appuyé à un certain duo.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*