#30DaySongChallenge (07) : Une chanson qui me rappelle un certain événement

Bon, alors pour ce post, j’ai été bien embêté, parce que penser « événement », c’est penser mariages, naissances, soirées exceptionnelles, fêtes nationales, gay pride, bal de promo, soirée du bac, toute première fois toute-toute première fois, bar mitzvah, première épilation de la jambe droite, etc. Evénements, quoi ! Et ma mémoire est décidément plus visuelle que musicale. Globalement, d’une soirée exceptionnellement drôle ou réussie, je vais me rappeler plusieurs chansons (pour peu que la soirée soit musicale, d’ailleurs, parce que ce n’est pas non plus absolument indispensable), mais surtout des conversations, des visages, des rires, et pourquoi pas des tenues, mais pas d’une chanson en particulier qui me fera penser par la suite à la soirée.
Alors je me suis dit que ce n’allait peut-être pas être une chanson, que j’allais associer à un événement, mais plutôt un « événement musical » que j’allais réussir à faire coïncider avec un événement de ma vie personnelle. Dès lors, il ne m’est pas difficile de rappeler cette coïncidence pas spécialement intéressante mais néanmoins réelle : le jour même où, juste après le bac, quelques uns de mes potes et moi passions le concours qui allait nous permettre, quelques mois plus tard, de nous rencontrer dans notre jolie école et de devenir le « groupe de gens malsains » le plus glamour de la Côte Atlantique (minimum), cette tanche de Jonatan Cerrada gagnait la première édition de ce que nous appelons aujourd’hui Nouvelle Star.
C’est peut-être un détail pour toi, mais… c’en est aussi un pour moi. Toutefois, c’est à cause de ce genre de détails débiles que mes amis me prennent pour une sorte d’encyclopédie MTV. Et donc, à chaque fois que j’entends cette chanson (par ailleurs totalement honnie de ma personne), je me rappelle de ce concours et de sa surprenante coïncidence avec la sioupeur finale Thierry Amiel / Jonatan Machin (et son prénom s’écrivait d’ailleurs vraiment sans h, ce qui me choquait énormément je te l’avoue).
Quand je me relis, je me dis que ma laïfe est quand même pas très truculente.
Demain, comme on n’est plus à une honte près, je te parlerai d’une chanson qui, ce même été 2003, cartonnait, et que je connais par coeur à la grande consternation surprise de mon entourage…

Mon 30-Day Song Challenge :

Day 01 – Ma chanson préférée
Day 02 – La chanson que je déteste le plus
Day 03 – Une chanson qui me rend joyeux
Day 04 – Une chanson qui me rend triste
Day 05 – Une chanson qui me rappelle quelqu’un
Day 06 – Une chanson qui me rappelle un lieu
Day 07 – Une chanson qui me rappelle un certain évènement
Day 08 – Une chanson que je connais par cœur
Day 09 – Une chanson qui me fait danser
Day 10 – Une chanson qui m’endort
Day 11 – Une chanson de mon groupe préféré
Day 12 – Une chanson d’un groupe que je déteste
Day 13 – Une chanson ‘guilty pleasure’
Day 14 – Une chanson que personne ne penserait que j’aime
Day 15 – Une chanson qui me décrit
Day 16 – Une chanson que j’aimais mais que maintenant je déteste
Day 17 – Une chanson que j’entends souvent à la radio
Day 18 – Une chanson que j’aimerais entendre à la radio
Day 19 – Une chanson de mon album préféré
Day 20 – Une chanson que j’écoute quand je suis en colère
Day 21 – Une chanson que j’écoute quand je suis heureux
Day 22 – Une chanson que j’écoute quand je suis triste
Day 23 – Une chanson que j’aimerais entendre à mon mariage
Day 24 – Une chanson que je voudrais qu’on joue à mon enterrement
Day 25 – Une chanson qui me fait rire
Day 26 – Une chanson que je sais jouer sur un instrument
Day 27 – Une chanson que j’aimerais pouvoir jouer sur un instrument
Day 28 – Une chanson qui me fait me sentir coupable
Day 29 – Une chanson de mon enfance
Day 30 – Ma chanson préférée à la même époque l’année dernière

3 réflexions au sujet de « #30DaySongChallenge (07) : Une chanson qui me rappelle un certain événement »

  1. T'as fait quoi comme étude, et plus génralement quel ton parcours? C'est pas que ça m'intéresse vraiment (enfin si, un peu), c'est que je participe au grand fichage de blogueurs pour le compte du roi Jean…

  2. Je préfère rester vague sur ce point (il y a trois ans, sur l'ancien bloug, mes potes et moi avions bien flippé après avoir vu des requêtes g**gle arriver chez nous avec nos noms et/ou ceux de nos profs, alors…).

    Pour la faire courte, je ne suis pas l'élite de la nation. 😉

  3. Ah, ok, je comprends… Ou alors, on pourrait échanger à ce propos par mail (genre le mec qui n'insiste pas…)? Mais sinon, je pense que si, tu es l'élite de la nation… Et le roi de la critique pop-pouffienne!! ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*