#30DaySongChallenge (16) : Une chanson que j’aimais mais que maintenant je déteste



La première fois que j’ai entendu Comme des enfants, il y a à peu près un an un matin sur France Intur, je me suis dit « Oooooh, c’est trop mignon, c’est absolument adorable, j’espère que ça va marcher ! ».
Dix milliards de radio-diffusions, un duo gnangnan avec Julien Doré et une Victoire de la Musique plus tard, je n’en peux tout bonnement plus. Je déteste Comme des enfants à peu près autant que Chihuahua, c’est dire. 

C’est vraiment dommage, quand cela arrive, et cela soulève un paradoxe : en fait, quand on aime une chanson mignonette, on devrait souhaiter qu’elle ne marche pas, la garder pour soi, afin de ne pas l’user jusqu’à la corde et de pouvoir décréter sentencieusement que les médias ont sciemment boycotté un tube formidable et que le monde est pourri.
Au lieu de cela, bien souvent, on lui souhaite bien du succès, et avec un peu de malchance bol les radios et les robinets à clips récupèrent la chanson mignonette, décrètent que c’est un tube formidable en puissance, l’envoient dix-huit fois par jour à l’antenne, la dénaturent totalement de son charme voire de son sens en soufflant à une marque de fers à repasser l’idée de l’utiliser comme jingle, et demandent ensuite aux béotiens auditeurs de voter pour la meilleure chanson de l’année, ce qui crée un suspense insoutenable évidemment. Parallèlement, le reste des médias s’empare du « nouveau phénomène », l’interprète fait la tournée des talk-shows et affronte le sourire niais et les questions indigentes de Tania Bruna-Rosso, la presse musicale encense, en six mois c’est l’invasion et le titre nous vient aux oreilles au moins trois fois par jour entre la radio, les collègues, la télé, la musique du supermarché et les greluches qui fredonnent. Et au final, on n’a plus que de la bile à cracher et du sang qui coule des oreilles quand on retombe, un beau soir, sur cette chanson maudite cachée quelque part au fin fond du mode shuffle de son iPud. C’est moche.

Le monde est pourri, moi je dis.

Demain, on parlera d’une autre chanson qu’on entend, aussi, trop souvent à la radio.

Mon 30-Day Song Challenge :
Day 16 – Une chanson que j’aimais mais que maintenant je déteste
Day 17 – Une chanson que j’entends souvent à la radio
Day 18 – Une chanson que j’aimerais entendre à la radio
Day 19 – Une chanson de mon album préféré
Day 20 – Une chanson que j’écoute quand je suis en colère
Day 21 – Une chanson que j’écoute quand je suis heureux
Day 22 – Une chanson que j’écoute quand je suis triste
Day 23 – Une chanson que j’aimerais entendre à mon mariage
Day 24 – Une chanson que je voudrais qu’on joue à mon enterrement
Day 25 – Une chanson qui me fait rire
Day 26 – Une chanson que je sais jouer sur un instrument
Day 27 – Une chanson que j’aimerais pouvoir jouer sur un instrument
Day 28 – Une chanson qui me fait me sentir coupable
Day 29 – Une chanson de mon enfance
Day 30 – Ma chanson préférée à la même époque l’année dernière

4 réflexions au sujet de « #30DaySongChallenge (16) : Une chanson que j’aimais mais que maintenant je déteste »

  1. « Et au final, on n'a plus que de la bile à cracher et du sang qui coule des oreilles quand on retombe, un beau soir, sur cette chanson maudite » Aime bien, aime beaucoup !

  2. bah moi, j'ai eu la chance de partir en Chine.

    Je l'ai entendu 4 ou 5 fois avant de partir et j'ai pas subit le matraquage radio. Du coup je la trouve encore mignone !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*