#30DaySongChallenge (19) : Une chanson de mon album préféré

J’ai déjà dû écrire cette évidence sur ce bloug : un album où il n’y a rien à jeter, c’est très rare. C’est à mon sens le cas d’un album sorti en 1997 et qui constitue, de mémoire, mon premier choc musical. Janet Jackson l’a écrit suite à une dépression, ceci expliquant peut-être cela. Pourtant mainstream à souhait (six sinegueules extraits), The Velvet Rope, de la queen-r’n’b-weird Janet, reste pour moi le plus beau concentré pointu de pop, de r’n’b, de rock et de sons orientaux des années 90. Etant à mon corps défendant un enfant des 90’s, j’ai toutes les prédispositions (nostalgie, identification à l’époque, enfance post-Michael Jackson) pour aimer cet album au-delà du raisonnable.
Alors voila, malgré sa baisse de régime évidente de ces dernières années (albums flops, absences prolongées plus ou moins justifiées, flirts musicaux avec son ex-amant pourtant un peu ringard Jermaine Dupri, chirurgie à tendance Michael…), Janet Jackson est et demeurera la déesse absolue ayant accouché de mon album préféré of all times. Je l’écoute encore de temps en temps, pas trop de peur de m’en lasser (comme je me lasse de tout), et je reste impressionné par la beauté et par les aspects aboutis de ces morceaux, tous des sinegueules potentiels (ou réels), faits pour danser (Together again, Free Xone et son refrain gay-friendly « Free to be / Who you really are / One rule / No rules / One Love / Free Xone / Let’s get free », Go Deep, I get lonely…) ou pour faire du sexe (Tonight’s the night, Rope Burn). Et puis il y avait aussi sur cet album ce sinegueule pas forcément hyper original dans sa construction musicale, Everytime, ballade inoffensive sur les amours déçues et la méfiance qui s’en suit, mais petit événement clip à son époque, avec une Janet entièrement nue, probablement en hommage anticipé à Belle toute nue de William Carnimolla, qui consent enfin à se trouver belle aux yeux de ses fans (même si pour cela elle se sent obligée de mettre des lentilles flippantes). Le sinegueule n’a pas marché, en revanche, peut-être justement parce que c’est une ballade un peu facile et que c’était le sixième et dernier sinegueule d’un album alors « médiatiquement exsangue » car sorti plus d’un an avant.
Voila, je ne vais pas en faire des caisses, mais cet album est mon préféré, point barre. J’en ai surkiffé plein d’autres depuis, mais celui-ci me paraît encore indépassable treize ans après sa sortie. Est-ce que c’est parce qu’il m’évoque des souvenirs ? Parce qu’il a été l’un des tous premiers que j’aie écoutés en boucle ? Ou juste parce qu’il est vraiment bon ?
Bah j’en sais rien, et je m’en fous. Je te le conseille, c’est tout.
Demain, si tu ne t’es pas endormi sur ton clavier à force de t’ennuyer sur ce bloug (en même temps, tu pourrais aller traîner ailleurs pendant tes heures de boulot, aussi) (feignasse), on parlera (enfin, je parlerai, pour être plus exact) d’une chanson que j’écoute quand je suis en colère.

Ah.

Mon 30-Day Song Challenge :
Day 19 – Une chanson de mon album préféré
Day 20 – Une chanson que j’écoute quand je suis en colère
Day 21 – Une chanson que j’écoute quand je suis heureux
Day 22 – Une chanson que j’écoute quand je suis triste
Day 23 – Une chanson que j’aimerais entendre à mon mariage
Day 24 – Une chanson que je voudrais qu’on joue à mon enterrement
Day 25 – Une chanson qui me fait rire
Day 26 – Une chanson que je sais jouer sur un instrument
Day 27 – Une chanson que j’aimerais pouvoir jouer sur un instrument
Day 28 – Une chanson qui me fait me sentir coupable
Day 29 – Une chanson de mon enfance
Day 30 – Ma chanson préférée à la même époque l’année dernière

4 réflexions au sujet de « #30DaySongChallenge (19) : Une chanson de mon album préféré »

  1. Très jolie ballade… Je ne m'en souvenais pas, pourtant je suiis, à mon corps défendant, moi aussi un enfant des 90's (mais je ne m'en vante pas).
    Ah, et pour hier : j'adore les Scissors sisters (vraiment, Ta-dah peut donner, à mon avis, l'envie à tout le monde bouger son boule), mais je reste un peu sceptique (pour le moment) devant leur nouveau single (un peu trop pâle copie des 80's, I think).
    Au fait, je précise que là, j'ai le droit de traîner (nan, pas traînée, même si…) sur ton bloug car j'ai fini mes cours pour la journée – et d'avoir écouter des greluches perorer des conneries sur des textes, ça m'a achevé…

  2. En fait, je suis un chômeur qui tente le capes, donc effectivement, une sorte d'étudiant… Mais la différence d'âge et l'expérience de vie différentes, c'est pas tjs évident…
    Et sinon, toi, tes recherches ou tes projets, ça avance?

  3. Oh oh oh, bien sûr que non, ça n'avance pas du tout comme je veux ! Mais le jour où il se passera un truc, rassure-toi, la Terre entière le saura !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*