La Pop-Pouffe d’août

Lectorat, c’est la cata ! La prochaine fois à ce rythme-là, je te ponds la Pop-Pouffe de septembre le 5 octobre. Mais que faire pour s’en tenir au planning, bordel ? Va-t-il falloir que je mette au point un planning ? Genre un G*ogle Agenda ou une ouèberie du genre ? Je te jure que niveau qualité éditoriale, ici, on est encore loin du niveau d’Amandine du 38.
Gné ?
Bon, la pop-pouffe du mois, donc. On va finir par m’accuser de misogynie, à force d’enchaîner les posts sur des greluches en les traitant de greluches, mais ce mois-ci, c’est quasiment au pays des freaks que je suis allé chercher ma lauréate.
En exclusivité ni mondiale ni nationale ni même régionale, voici donc Kat Deluna, mes sardines !
Selena Gomez : la dépression capillaire
Qui ??
Bah Patricia Laroche Kat Deluna, enfin ! La fille qui a fait deux sinegueules ambiance « femme de petite vertu on the dancefloor » et trois featurings avec des rappeurs du cru pour se faire adouber par les bad boys comme Meuwahia Carey… Ouais, définie comme ça, ce peut être n’importe qui, je sais. Mais tu la connais, j’te jure.
Dans son premier vrai tube, Whine Up, elle la jouait un peu Pussycat Doll, avec une chanson harènebi très up tempo qui permet d’envisager sérieusement la chorégraphie de catin sur une barre fixe en teuboua, comme sur un Summer Jam de bas étage. Au début du clip de ladite chanson, elle faisait un risible effort pour nous prouver qu’elle avait le même organe vocal que Whitney Houston (en 1992, hein, pas en 2010) : regardez, les mecs, j’ai quasiment une formation de chanteuse lyrique, si je voulais je pourrais chanter des vrais trucs. Sauf que non.
Dans son deuxième tube, Run the show, elle assume bien mieux son côté chanteuse pour discothèques, avec un clip qu’on croirait piqué chez Cascada et arrangé par Flo Rida, et un featuring de Busta Rhymes qui fleure bon le Macumba.
Mais en 2010, Kat a décidé de passer aux choses sérieuses : la voici donc, cet été (ouais, c’est encore l’été, arrête de me casser les glaouis avec ces histoires de rentrée, moi j’y croirai pas tant que je serai pas rentré de wacances), avec Akon en featuring, pour un sinegueule intitulé Push Push (rien que le titre, déjà).
Bon, alors si tu veux en dire du mal, te gêne pas, hein, de toute façon c’est sorti en juin et c’est déjà un flop. Mais quand même, je devais tenter Kat Deluna en pop-pouffe, pour plusieurs raisons :
– D’abord, et c’est important, vu son succès mirobolant, si ça se trouve dans un an elle se sera faite jeter de son label comme une malpropre et elle vendra des chaussures chinoises quelque part dans le Bronx; alors autant la chroniquer pendant qu’elle est encore là.
– Ensuite, se faire reprendre sa jeune carrière en main par Akon, le mec qui a pour ainsi dire lancé Lady Gaga et T-Pain, ça en jette. L’effort « conquête du monde » est louable, même si le résultat final ressemble à Blu Cantrell qui aurait pris les joues de Leslie.
– Enfin, en me renseignant sur son compte sur Wikipediu, j’ai appris qu’à 15 ans elle faisait partie d’un groupe sobrement intitulé Avaleuse. Sauf que 1) c’est trop énorme pour être vrai, et 2) la fiche de Wikipediu en anglais parle plutôt d’un groupe nommé Coquette (ce qui est un peu nul, mais au moins pas trop indécent). C’est avec ce genre de confusion info/intox qu’on construit un mythe, moi je dis.
Bref, Kat Deluna a encore des choses à prendre à ses grandes sœurs Rihanna, Kylie et autres Beyoncé (en dehors de leurs vieux décors de clips), mais retenons son nom : il y a du potentiel et de la volonté conquérante chez cette Ciara joufflue.

3 réflexions au sujet de « La Pop-Pouffe d’août »

  1. Eh bien elle est née en novembre 1987, d'après Wikipediu, ce qui va donc lui faire 23 ans dans deux mois. Autant dire un bébé, quoi (dit-il du haut de ses 25 ans).

  2. Loin d'être un bébé, c'est un vrai prodige de la musique, à l'image de nombreuses poufs qui afforment leur féminité sans aucun complexe et donnent le ton à la mode de ce soècle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*