Love The Way You Lie

Eminem a le chic pour créer l’événement sans se renouveler. Depuis maintenant un peu plus de dix ans qu’on se le fade au niveau international, il n’a en effet proposé que trois types de chansons, assez stéréotypés :
– La pochade parodique qui, sous couvert de rap, crée surtout l’événement/la polémique en singeant l’actualité, et surtout le petit monde de la pop (voir les clips de Without me, The Real Slim Shady, We made you, etc.).
– La chanson de rap bien basique, pas destinée à passer à la postérité de la pop mondiale ni à atteindre les sommets des charts internationaux, mais plutôt à s’assurer que les fans « puristes » et les producteurs « sérieux » du hip-hop US vont continuer à le respecter (The Way I am, Lose Yourself, Smack That, les rigolades de D-12, les bourrinades du genre You Don’t Know).
– La ballade rap inspirée, dans laquelle il alterne passages rappés sur ses démons intérieurs et mélodie pop tire-larme sur la difficulté d’être heureux et/ou d’aimer, le tout en prenant un air fragile, ou absorbé, ou simplement blessé/blasé par la laïfe. 
Pour cette dernière catégorie de titres, Marshall Mathers peut, à l’occasion, assurer la mélodie du refrain tout seul (Cleanin’ Out My Closet, Mockingbird) ou demander une intervention extérieure (Dido sur Stan). Et c’est de cette manière qu’il procède, à nouveau, pour Love The Way You Lie, deuxième single extrait de son nouvel album Recovery (dont on ne comprend toujours pas trop pourquoi il ne l’a pas appelé Relapse n°2, puisque c’est la suite de Relapse, sorti en 2009).

Rihanna fait donc office de featuring de luxe, pour insuffler un peu de sensualité et de sensibilité féminine à un titre-psychothérapie sur le couple dysfonctionnel qu’Eminem forma avec sa compagne, Kim (tu sais, la nénette dont il divorçait avant de la ré-épouser puis de se redisputer avec elle et de partir en désintox avant de retenter le coup, puis de redivorcer, puis…) (tu lisais pas Public en 2005 ?)…
Et comme pour le titre Stan, dont le refrain était en fait un sample du Thank You de Dido (qui peut, encore aujourd’hui, dire merci à son pote Marshall), la mélodie pop du refrain devrait faire tout le succès de ce titre en radios, en TV et en ouèbe. Malgré le nouveau massacre capillaire opéré par Rihanna sur sa propre personne, l’alchimie des deux voix et des deux univers est plutôt excellente, et l’idée d’avoir mis deux icônes de la pop culture de 2010, Megan ‘Transformers » Fox et Dominic « Lost » Monaghan, va assurément booster le potentiel viral de la vidéo, qui plaira autant aux fans basiques qu’aux blaireaux qui facebookeront le clip assorti d’un « comment elle ai tro bonne Mégane Foxxxx MDR ». Je pense sincèrement que le produit est bien pensé pour devenir le tube de la fin d’été 2010, avec tous ces ingrédients savamment dosés (surtout les cheveux de Rihanna).
Love The Way You Lie, le nouveau Stan d’Eminem ? Dans les charts, en tout cas, les premiers signes sont hyper positifs.

7 réflexions au sujet de « Love The Way You Lie »

  1. Je suis rassurée de voir en tout cas qu'il a repris un peu de poids (de coke ?) depuis le clip précédent où il faisait un peu peur quand même.
    Je viens de remarquer aussi que les lèvres de Rihanna dans ce clip ne vont pas enrayer la mode du duckface… bien au contraire.

  2. En même temps, Rihanna est un peu une « sans tendance fixe » en matière de maquillage et de coiffure. On peut donc espérer que dès son prochain clip elle aura essayé un truc moins « duck » qui fera oublier cette espèce de ventouse glossée ! 😉

  3. @Princesse : rhoo, bah merci, alors. Ce n'est pourtant pas de haute volée, tout ça !

    @lord de Winter : nan, nan, la Pop-Pouffe est une fille, par définition. J'essaye de me discipliner un minimum pour conserver de la cohérence éditoriale, t'vois. Par contre, j'suis bien embêté, j'ai pas encore trouvé ma Pop-Pouffe d'août…

  4. Tiens je viens de lire ça et forcément j'ai pensé à cet article :

    « 
    […] c’est une sorte de thérapie musicale pour le rappeur, on se souvient également de l’histoire amoureuse à l’issue terrible entre Rihanna avec Chris Brown, raison pour laquelle la chanteuse a décidé de s’impliquer dans ce projet.
    Le but du clip n’est bien sûr pas d’esthétiser la violence conjugale ni de l’excuser mais plutôt de la dénoncer, les bénéfices du clip seront d’ailleurs reversés à des associations d’aide aux femmes battues, Megan Fox a quant à elle reversé son cachet à une association. »
    WOW et en plus c'est pour une bonne cause… je vais pleurer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*