Sébastien Chabal partout

Mes cocktails de crevettes, as-tu remarqué ce fléau ? Ces derniers-temps, une espèce de grande chose barbue nommée Sébastien Chabal, qui doit 95% de son « charisme » à son stylisme capillaire hirsute so atypique et au fait qu’il pratique le sport popularisé auprès du public lambda par le Calendrier des mecs à poil Dieux du Stade, a décidé d’envahir nos écrans publicitaires avec la voracité d’une colonie de poux. C’est carrément insupportable.
Dans un excès très Zidanesque, on retrouve donc le Chabal en porte-étendard d’une mutuelle inconnue au bataillon (spot dans lequel il est absolument navrant).

En joueur bluffeur pour un site de Poker en Ligne.

En ambassadeur d’une marque de bagnoles.

Aperçu vidéo

Le voila bientôt plus bardé de logos qu’un poulet fermier AOC. Alors certes, je veux bien que ce mec, à la base, il soit tourneur-fraiseur dans le rectum de la Drôme et que tout ce talent pour le rugby, toute cette popularité et tous ces contrats publicitaires, ce soit inespéré et qu’il ait envie de les exploiter à donf’ pour mettre sa petite famille à l’abri du besoin…
Mais franchement, du côté des marques, il faudrait peut-être se demander si on ne frise pas la surdose. Perso, je ne suis pas du tout le rugby : je m’en fiche un peu, j’aime pas les sports collectifs de mecs, je ne suis pas dupe du phénomène « Calendrier des Dieux du Stade », je comprends pas les règles et en plus il n’y a même pas de caméras cachées dans les douches. Ce sport n’a donc, dans les faits, aucun intérêt à mes yeux. Du coup, en tant que non-aficionado pas submergé par les informations sur la Coupe du monde de rugby (ce truc de 2007, là, seul moment, ces dernières années, où il était vraiment impossible d’y échapper au quotidien) (et encore, c’est parce que la France était pays hôte), et bah pour moi, Sébastien Chabal, ça fait juste 3 ans qu’il n’a rien fait d’intéressant ou de marquant.
Que fait donc ce has-been dans des pubs, 3 ans après la Chabal-mania ??
Bon, je reconnais qu’en me renseignant un minimum sur le palmarès du monsieur, j’ai pu constater qu’il en avait encore dans les jambes et qu’il n’était pas exactement un has been. Mais 1) est-ce que le téléspectateur moyen qui ignore que Sébastien Chabal est encore en activité hors équipe nationale prend le temps d’aller se délester de ses doutes sur Wikipediu, et 2) est-ce que cette omniprésence n’est pas, de toute façon, vaguement irritante et antipathique, quand bien même Chabal n’est pas has been et a le charisme deus ex sportiva de Zinédine Zidane (un autre à avoir un peu trop tiré sur la corde publicitaire, à sa grande époque) (un peu comme Jo-Wilfried Tsonga ou Sébastien Loeb, d’autres têtes de gondoles un peu surexploitées également) ?
Maintenant qu’il fait la pute le porte-parole pour trois marques, je me demande qui sera le prochain pilou qui utilisera Sébastien Chabal pour vendre sa came. Une marqué de pâtes qui donnent des sucres lents pour tenir tout l’après-midi sur le terrain de rugby ? De shampooing pour soigner sa crinière emblématique dans les vestiaires ? De céréales pour être en forme toute la journée et que même que s’il n’avait pas mangé ces céréales-là depuis la petite enfance il serait jamais devenu sportif de haut niveau ? Dans tous les cas, je serais bien curieux de savoir si le Chabal joue vraiment au Poker en ligne, s’il conduit vraiment une Seat et s’il était à la SMATIS avant d’en faire la pub…

3 réflexions au sujet de « Sébastien Chabal partout »

  1. rahhhhh j'aime pas Chabal non plus il a aucun sex appeal… par contre j'en dira pas autant de tout les jouers de rugby (ouais je suis inflencé par la Dieux du Stade)(et j'ai même pas honte)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*