Le tube d’il y a dix ans : Dido – Here with me

Mes canetons, le temps passe. Si on nous avait dit que Dido finirait has been de la FM, on ne l’aurait guère cru. En même temps, avec notre manière française de prononcer le i, nous avons permis à la jeune anglaise d’hériter du charmant sobriquet de dildo, auquel elle aurait peut-être échappé si tout le monde s’était cantonné à prononcer Daïdo. Enfin, par définition, on n’en sait rien, hein.

Bref, il y a dix ans, donc, c’était ça qui passait tout le temps à la radio. Sur presque toutes les stations, en fait. Il arrivait parfois (rarement), qu’un artiste, ou une chanson, réussisse à faire le grand chelem des radios commerciales, en étant diffusé aussi bien sur NRJ, RFM, Fun Radio, Europe 2, MFM ou Skyrock. Bon, ok, Dido et Skyrock, ça ne colle pas trop, en fait. Mais rien que d’avoir réussi à s’imposer sur toutes les autres, c’est énorme. Peu d’artistes font ça. La plupart sont des méga-stars capables de transcender les frontières et tribus musicales (une Madonna ou une Lady Gaga) ou, plus fréquemment, des révélations « fraîches » ou cadors confirmés du R’n’B capables de satisfaire aussi bien les standards pop de RFM et l’exigence de beat de Skyrock (Amy Winehouse, Janet Jackson et autres). Bref, c’est assez rare. Et Dido avait réussi ce petit tour de force, notamment grâce au single multi-platine d’Eminem, Stan, sorti quelques mois avant et sur lequel elle apparaît en featuring avec un sample du refrain de Thank You. Dans le genre tremplin, ça vaut bien un X Factor.
Quand j’y pense, d’ailleurs, Dido avait bien du mérite, de réussir à s’imposer comme révélation internationale de l’année quand on voit les autres artistes qui ont, en même temps qu’elle, entamé leur éclosion au niveau international… Rien qu’au premier semestre 2001, on a vu émerger (en termes de succès mainstream) Nelly Furtado, Craig David, Limp Bizkit (lol), Christina Milian, les Sugababes, Gorillaz, Sum 41, Linkin Park, Coldplay ou encore Pink. Et pis il fallait aussi composer avec la présence des mastodontes du moment (Janet Jackson, Jennifer Lopez, Destiny’s Child). Bref, il y avait du monde qui poussait derrière (y compris de sacrées daubes), mais c’est bien à Dido que les gens se sont attachés, la couvrant de récompenses et de disques de platine (No Angel est l’album le plus vendu de l’année 2001). Dix ans plus tard, on aurait tendance à se dire qu’on a un peu manqué de flair, mais c’est aussi cela qui fait le charme de ce genre d’artistes : ils incarnent un peu le souvenir de l’époque où ils étaient au sommet, même si sur la durée une Pink ou un Coldplay s’imposent davantage.
Bon, et sinon, Here With Me, c’était le générique de Roswell, une série qui causait de gentils extra-terrestres chassés de leur planète qui cherchaient à se faire leur place dans un lycée à côté de la zone 51, et qui révéla Katherine Heigl. Avec le recul on ne sait pas si on doit la remercier, mais on est contents de le savoir. Comme dans la plupart des séries surnaturelles confrontant des humains et des créatures imaginaires, ça parlait d’intolérance, de quête d’identité et des complications liées au fait qu’un humain se tape un non-humain. Les séries surnaturelles sont un peu des métaphores zoophiles, en fait. Ce qui n’a pas grand’chose à voir avec Dido, mais bon, je raconte ce que je veux j’te ferais dire, et pis ça montre que d’une chanson, on peut faire bien des choses. Mais en fait j’ai jamais regardé Roswell, Shiri Appleby et Jason Behr n’étant que de sous-produits pas très charismatiques dérivés des acteurs de Dawson. 

6 réflexions au sujet de « Le tube d’il y a dix ans : Dido – Here with me »

  1. Rhaaaaaaaaaa Craig David ! (ouais ok ca n'a rien à voir avec le sujet mais fallait pas y coller le lien, c'est que j'ai les hormones sauvages ^^)

  2. @FabulousF. : Moi ça me rappelle juste Dido, du coup.

    @Callie : il en faisait un peu trop, non ?

    @Ad : elle continue à enregistrer des trucs, mais elle est plus discrète. Roswell, je pense que les acteurs ont pris leur retraite, ou qu'ils continuent à tourner dans des séries B.

    @anonyme : ouais, cette rubrique va commencer à sentir la naphtaline bizarre.

  3. lol Dido n'est pas du tout devenue « has been » de la radio fm, c'est une des rares qui passe toujours en radio quotidiennement aujourd'hui!! allumez votre radio

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*