Emmy Awards 2012 : beaucoup (trop) de nommés

Ayé, la saison des cérémonies de récompenses approche déjà, alors qu’on n’est qu’en juillet et que certaines d’entre elles n’auront lieu qu’en février prochain. C’est comme ça, ça ne s’arrête jamais, c’est le cycle de la vie des couch potatoes. Elles viennent donc de tomber, les nominations pour les Emmy Awards, la cérémonie après laquelle, pour les catégories séries des Golden Globes, tout semble joué, ou presque. Petit tour d’horizon, puisque cela m’amuse toujours, des principales catégories, de ce que j’aimerais voir arriver et de ce qui arrivera effectivement…

Drame

Boardwalk Empire
Breaking Bad
Downton Abbey
Game of Thrones
Mad Men
Homeland

Qui va gagner

Six nommés, ça fait beaucoup. J’ai tendance à croire que cela favorise d’autant plus les favoris, le reste des voix étant d’autant plus divisé. Ce sera donc probablement pour Downton Abbey, qui recueille de nombreux suffrages depuis le début de l’année et qui vient seulement d’être promue de « mini-série » à « série » à part entière.

Je préférerais…

Homeland, l’une des meilleures surprises de la rentrée 2011, bien aidée par Claire Danes, mais aussi par le scénario, les seconds rôles, l’ambivalence de Damian Lewis… et un cliffhanger de fou en fin de saison 1, qui va forcément réorienter toute l’intrigue (et peut-être même toute la personnalité du personnage principal) dans la saison 2. Hâte.

Comédie

The Big Bang Theory
Curb Your Enthusiasm
Girls
Modern Family
30 Rock
Veep

Qui va gagner

Là aussi, six nommés, trois séries déjà reconnues mais qui n’ont pas semblé créer l’évènement cette année (The Big Bang Theory, Curb Your Enthusiasm, 30 Rock), deux nouveautés plébiscitées par la critique, le web et (un peu) le public (Girls et Veep)… et le favori habituel, Modern Family, qui risque bien de garder son titre après une saison 3 de bonne facture et la fin de règne de son ancienne rivale, Glee, signifiant à toutes ces jeunettes que la meilleure série comique des années 2010, ce sera elle. Je ne sais pas pourquoi mais je sens bien un long règne pour Modern Family.

Je préférerais…

Veep. Parce que c’est une vraie proposition inhabituelle, tant en matière de ton, de caractérisation des personnages, de rythme ou même de durée. Parce que le sujet est potentiellement lourdingue, et que ça réussit à rester frais et drôle à chaque épisode. Parce que Julia Louis-Dreyfus est géniale.

Actrice dans une Comédie

Lena Dunham, Girls
Melissa McCarthy, Mike & Molly
Zooey Deschanel, New Girl
Edie Falco, Nurse Jackie
Amy Poehler, Parks and Recreation
Tina Fey, 30 Rock
Julia Louis-Dreyfus, Veep

Qui va gagner

Melissa McCarthy va probablement perdre son titre, acquis l’an dernier sur fond de buzz ciné (Bridesmaids), mais au profit de qui ? Les « nouvelles têtes » de la catégorie, Lena Dunham et Zooey Deschanel, ont de bonnes chances. Deschanel s’étant pris un vent-surprise aux Golden Globes au profit de Laura Dern (même pas nommée ici, pour Enlightened), je mettrais ma pièce sur Lena Duham, qui sera récompensée pour sa composition un peu gauche de fille pas très jolie ni très sociable ni très sympa à laquelle on finit péniblement par s’identifier et à s’attacher (même si c’est pas facile). Le côté success story d’une toute jeune fille brillante sera télégénique, et la suivra pour toujours.

Je préférerais…

Julia Louis-Dreyfus. Parce qu’elle est hilarante dans chacune des inflexions de sa voix et de ses sourcils, et qu’elle dépeint à merveille ce portrait de femme quelque part entre séduction et fatigue quadra, maîtresse d’elle-même mais dépassée en permanence, drôle sans même se rendre compte de ses aspects grotesques.

Acteur dans une Comédie

Jim Parsons, The Big Bang Theory
Larry David, Curb Your Enthusiasm
Don Cheadle, House of Lies
Louis C.K., Louie
Alec Baldwin, 30 Rock
Jon Cryer, Two and a Half Men

Qui va gagner

Je m’en fous un peu, en fait… Jim Parsons ? Pas de Matt LeBlanc (la bonne blague des Golden Globes n’aura pas lieu aux Emmys) ?

Je préférerais…

Louis C.K., qui surfe sur le haut de la vague aux Etats-Unis et qui, va savoir pourquoi, m’est sympathique. William H. Macy, génial dans Shameless, n’aurait pas non plus détonné, mais il a été snobé, une fois de plus.

Actrice dans un second rôle, dans une Comédie

Mayim Bialik, The Big Bang Theory
Kathryn Joosten, Desperate Housewives
Julie Bowen, Modern Family
Sofia Vergara, Modern Family
Merritt Wever, Nurse Jackie
Kristen Wiig, Saturday Night Live

Qui va gagner

Catégorie glauque, avec Kathryn Joosten aka Karen McCluskey aka la meuf qui meurt dans la série deux semaines avant de mourir pour de vrai (et de la même maladie, en plus)… Sinon, Jane Lynch a disparu. Naya Rivera n’est toujours pas nommée. Les Emmy Awards détestent Jane Krakowski. C’est un peu n’importe quoi. Cette année, on a beaucoup parlé de Sofia Vergara, actrice la mieux payée de la télévision américaine, injustement snobée depuis le début du succès de Modern Family. A priori, les voyants sont au vert pour que ce soit pour elle, cette année.

Je préférerais…

Casey Wilson, même pas nommée et pourtant si attachante et drôle en Penny Hartz dans Happy Endings (qui vaut largement Friends)… Sinon, Julie Bowen. Certes j’ai tendance à préférer que les tenants du titre s’effacent pour renouveler un peu le palmarès, mais elle a vraiment été très drôle, encore une fois, cette année.

Acteur dans un second rôle, dans une Comédie

Ed O’Neill, Modern Family
Jesse Tyler Ferguson, Modern Family
Ty Burrell, Modern Family
Eric Stonestreet, Modern Family
Max Greenfield, New Girl
Bill Hader, Saturday Night Live

Qui va gagner

Ty Burrell, qui plaît toujours à tout le monde dans son rôle de Phil Dunphy, qui devient un peu plus subtil avec le temps, mais qui reste pourtant toujours un peu plus caricatural que d’autres personnages de la même série, à mon sens.

Je préférerais…

Max Greenfield, qui a su bien mettre en place le personnage de Schmidt dans New Girl, en allant un peu plus loin que le simple womanizer qu’on imaginait au début, et qui n’aurait été qu’un sous-Barney Stinson, et en le rendant indispensable aux autres personnages. Un peu déçu que Jake Johnson (Nick, dans la même série) n’ait pas eu l’honneur d’une nomination, toutefois.

Actrice dans un Drame

Kathy Bates, Harry’s Law

Glenn Close, Damages

Claire Danes, Homeland

Julianna Margulies, The Good Wife

Michelle Dockery, Downton Abbey

Elisabeth Moss, Mad Men

Qui va gagner

Claire Danes est la seule des quatre acteurs principaux de série primés aux derniers Golden Globes (Laura Dern, Kelsey Grammer, Matt LeBlanc et elle-même, donc) à avoir une chance de faire le doublé aux Emmy Awards. Sa nomination prouve que sa performance a marqué les esprits.

Je préférerais…

Je suis content du sacre annoncé de Claire Danes, mais j’aurais au moins aimé une nomination pour la toujours excellente et ambiguë Chloë Sevigny, qui a réussi à trouver dans Hit & Miss un rôle encore plus marquant que celui de Nicolette, l’épouse d’un polygame mormon qu’elle tenait dans Big Love : Mia, tueuse à gage transexuelle qui se découvre un fils naturel datant de son ancienne vie hétérosexuelle. Le rôle est à la fois très lourd et en même temps suffisamment teinté d’humour et d’action pour ne pas sombrer dans le pathos. La série est anglaise, ce qui explique peut-être cela. Prochaine chance l’année prochaine après son apparition dans la prochaine saison d’American Horror Story

Meilleur acteur dans une série dramatique

Hugh Bonneville, Downton Abbey
Steve Buscemi, Boardwalk Empire
Bryan Cranston, Breaking Bad
Jon Hamm, Mad Men
Damian Lewis, Homeland
Michael C. Hall, Dexter

Qui va gagner

Hugh Bonneville est LA nouvelle tête de cette sélection, en leading rôle de LA nouvelle série dramatique qui cartonne. L’occasion de récompenser cet habitué des seconds rôles qui cachetonnait depuis 20 ans dans des téléfilms avant ce rôle au succès improbable.

Je préférerais…

Damian Lewis. On pourrait dire qu’il est particulièrement inexpressif, d’un calme olympien quasi-permanent, et que sa composition, un peu trop en intériorité, est légèrement trop monolithique pour lui valoir un Emmy. C’est oublier la manière dont, d’un regard, il semble à la fois vous jeter à la figure son innocence juvénile et son arrogance crasse, son étonnement maîtrisé et l’ambivalence glaçante de ses ambitions. Il ne faut pas donner tout le crédit du succès de Homeland à Claire Danes.

Actrice dans un second rôle dans un Drame

Anna Gunn, Breaking Bad
Maggie Smith, Downton Abbey
Joanne Froggatt, Downton Abbey
Archie Panjabi, The Good Wife
Christine Baranski, The Good Wife
Christina Hendricks, Mad Men

Qui va gagner

Christina Hendricks, qui voit la saison 5 de Mad Men donner une dimension supplémentaire à son personnage. Quand un second rôle a su se faire remarquer du public et attendre patiemment son tour pour avoir « sa » grosse saison, c’est le moment de glaner les trophées.

Je préférerais…

Emmy Rossum, héroïne du décidément mésestimé Shameless, qui a été encore plus convaincante dans la saison 2 que dans la première, dans son rôle de courageuse aînée d’une fratrie complètement fucked up. Mais qui a, comme les autres acteurs de la série, été royalement snobée.

Acteur dans un second rôle, dans un Drame

Aaron Paul, Breaking Bad
Giancarlo Esposito, Breaking Bad
Brendan Coyle, Downton Abbey
Jim Carter, Downton Abbey
Peter Dinklage, Game of Thrones
Jared Harris, Mad Men

Qui va gagner

Je suis trop peu familier avec les séries de cette catégorie pour livrer un pronostic, mais dans la mesure où je ne crois pas trop en la capacité de Peter Dinklage à conserver son titre, et où Aaron Paul a déjà été récompensé il y a deux ans, ça va probablement être pour un des domestiques de Downton Abbey. Jim Carter, aka monsieur Imelda Staunton, peut-être ?

Je préférerais…

Gabriel Mann, oublié des nominations comme l’ensemble de la série Revenge (les Emmy Awards n’aiment pas les guilty pleasures). Parce que Nolan Ross est le contrepoids léger et humain dont l’héroïne a un besoin vital, et sans lequel la série perdrait non seulement un précieux atout pour l’avancée des intrigues, mais aussi la bouffée d’oxygène qui permet à Revenge de ne pas plonger la tête la première dans le soap à suspense premier degré. Parce qu’il est à la fois la bonne conscience et le recul grinçant de la série. Parce qu’il est l’une des principales raisons pour lesquelles on a tenu toute la saison en dépit des baisses de rythme.

Miniserie

Game Change
American Horror Story
Hatfield and McCoys
Hemingway and Gellhorn
Luther
Sherlock

Qui va gagner

American Horror Story, malgré l’absurdité qui veut que ce soit une série (qui revient en septembre) mais qu’elle soit nommée dans la catégorie Minisérie. Ryan Murphy aura réussi à créer un format assez unique, dont le cas de figure ne semblait pas prévu par les Emmy Awards : la mini-série qui se renouvelle d’année en année. Et comme c’est le seul moyen pour que l’excellente première saison de la série soit récompensée…

Je préférerais…

…qu’American Horror Story gagne effectivement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*