50 ans : Marilyn Monroe In Memoriam

Sam Shaw, 1957
50 ans jour pour jour. C’est un peu convenu, mais existe-t-il une icône plus importante, plus marquante, plus influente, dans la pop culture de la seconde moitié du XXème siècle ? S’il ne devait en rester qu’une ? Et pourtant, la plupart d’entre nous n’ont vu qu’un ou deux, ou même aucun de ses films. De toutes les stars, c’est probablement celle qui traverse le mieux les générations qui la suivent. On sait bien que c’est en grande partie parce qu’elle est morte jeune, dans des circonstances mystérieuses et qu’elle s’est révélée a posteriori être seule et malheureuse. Mais cette image, ce sourire, cette blondeur, cette présence, ce Warhol, ces déboires, ce sex-appeal… Plus encore que toute autre vedette morte trop tôt, plus encore que James Dean, John Lennon, Kurt Cobain, Marvin Gaye, Jayne Mansfield, Françoise Dorléac, Jim Morrisson, le visage de Norma Jean Baker hante la pop culture. Je ne pouvais pas ne pas y penser un peu ce matin, alors que je m’envole pour Berlin.

How To Marry A Millionaire, 1953
Gentlemen Prefer Blondes, 1953
Rive Of No Return, 1954
The Seven Year Itch, 1955
Some Like It Hot, 1959
The Misfits, 1961
Bert Stern, 1962

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*