Le tube d’il y a dix ans : Junior Senior – Move Your Feet

 

Les one hit wonder n’ont pas exactement chômé au cours des années 2000 : pour une révélation durable, combien de Sophie Ellis-Bextor, de Titiyo, de Kevin Lyttle, de Sonique, de Danzel, de Nivea ou de t.A.T.u qui ne dépassèrent guère un gros tube mais, s’ils avaient assez de matière pour un deuxième single, gagnaient une notoriété de six mois et une place au chaud sur les tournées des plages de NRJ. Parmi ceux-là, je garde un faible pour Junior Senior et son enthousiaste Move Your Feet, une ritournelle insupportable et bizarrement addictive qui a rythmé le début de l’été 2003 (un été qui allait être marqué par quatre tubes incontournable : le Crazy in Love de Beyoncé, le Bring me to life d’Evanescence, le Chihuahua de DJ Bobo, et le Satisfaction de Benny Benassi). En gros, le public français avait déjà des goûts de chiottes il y a dix ans, mais au pays de Sexion d’assaut et de Willy Denzey, qu’est-ce qui peut encore nous surprendre ?

Et donc, Junior Senior, c’est qui ? Ou plutôt, c’était qui ? Car oui, si personne n’est mort, Junior Senior est bien un groupe qui, dans l’indifférence générale, s’est séparé en 2008. Junior Senior était en fait un duo, formé en 1998 et composé de deux musiciens danois, Jesper Mortensen et de Jeppe Laursen. Deux djeunz dans la vingtaine qui avaient déjà fait partie d’un premier groupe, Lodo X / Ludox, au Danemark dans les 90’s, et qui ont retenté un projet ensemble.

Junior+Senior
ça c’est leurs vraies têtes

En 2003 (oui oui, il leur aura fallu cinq ans pour pondre ça) sort leur 1er album D-D-Don’t Stop The Beat, et donc ce single, Move Your Feet, qui contient justement ce petit slogan bègue tout mignon qui nous évoque avec émotion les grandes années de la dance boomboom. Et bizarrement, c’est un joli succès à travers l’Europe, même si en France il perce péniblement le top 30. Le clou du spectacle, c’est évidemment ce clip flashy et ses petits écureuils pixellisés qui ont tourné en boucle sur MTV à leur époque, et évidemment ce refrain/jingle qui fit le bonheur des illustrations sonores de quelques films et séries, et depuis celui de jeux vidéos de danse.

Bien que vendu à trente-deux exemplaires, l’album D-D-Don’t Stop The Beat figurera parmi les year-end lists de quelques magazines musicaux. On est peut-être passés à côté de quelque chose, du coup. Mais après un second album en 2005 (Hey Hey My My Yo Yo) (oui, ces gars aimaient les onomatopées), vendu à huit exemplaires au Japon (c’est le syndrome Mireille Mathieu), le groupe se sépare en 2008, et tout le monde s’en fout.

Une réflexion au sujet de « Le tube d’il y a dix ans : Junior Senior – Move Your Feet »

  1. Ce titre est construit sur des samples dont un vient je pense de la chanteuse Discofunk Jocelyn Brown pour la voix (cette voix rocailleuse est reconnaissable entre mille) et le groupe Discofunk Weeks & Co pour la musique. Mais j’arrive pas à trouver sur quels titres exactement ont été tirés ces samples.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*