Emmy Awards 2013 : le tournant Netflix

emmy-nominations

Et voilà, les nominations pour les Emmy Awards 2013 sont tombées, et si j’ai quelques déceptions à dénoncer, il y a quelques bonnes surprises et nouveautés intéressantes à signaler. Les Golden Globes se chargeront, début 2014, et après la rentrée des séries de septembre qui verra quelques favoris (Homeland, Modern Family) revenir à l’antenne et pourquoi pas retourner des tendances défavorables, de se faire l’arbitre des élégances. Car si les Emmys peuvent faire émerger des favoris plus clairs à l’approche des Golden Globes, l’Emmy de la meilleure actrice de série comique de Julia Louis-Dreyfus a clairement été éclipsé, entretemps, par le Golden Globe de Lena Dunham dans la catégorie équivalente. N’en restent pas moins que les Emmy Awards sont toujours considérés comme les Oscars des séries aux Etats-Unis (surtout les Primetime Emmy Awards, hein, les Daytime Emmy Awards étant réservés aux soap operas diffusés en journée et qu’il est de bon ton de mépriser) et que c’est l’occasion de me livrer à mon jeu préféré (auquel je suis pourtant si mauvais) des constats et pronostics.

 

Drame
Breaking Bad
Downton Abbey
Game of Thrones
Mad Men
Homeland
House of Cards
Qui va gagner

house-of-cards

The Americans n’a finalement pas fait le cut, pas plus qu’Orphan Black. La (demi) surprise de cette année dans les catégories reines, c’est House of Cards, la série de Netflix, qui vient directement concurrencer les plus grands. David Fincher aux commandes, et c’est quasiment la victoire assurée. Fin de règne en vue pour Homeland ? Cela en prend clairement le chemin, même si, contrairement aux Golden Globes qui aiment bien couronner les nouveautés dès leur première saison (Lost, Six Feet Under, Glee, Ugly Betty), les Emmys ont longtemps été fidèles à Mad Men

Je préférerais…

game of thrones

Game of Thrones n’a toujours pas eu les honneurs de la récompense suprême, après trois saisons qui ont pourtant bien entériné son énorme succès public et critique. Alors que la saison 3 a en grande partie rebattu les cartes et bousculé l’équilibre des forces belligérantes en présence, une victoire pour la série de HBO serait à la fois une surprise et une juste récompense.

 

 

Comédie
The Big Bang Theory
Girls
Louie
Modern Family
30 Rock
Veep

Qui va gagner

the big bang theory

Glee ne bénéficiera donc pas d’un élan de sympathie à la suite du décès de Cory Monteith cette année (peut-être le timing était-il trop serré pour que l’académie ajuste le tir ?). Modern Family ronronne désormais à son rythme de croisière (je me suis surpris, cette année, à oublier de regarder un épisode et à en avoir deux à rattraper la semaine suivante – ce que je faisais avec plaisir mais qui prouve que l’addiction des débuts a disparu), 30 Rock a été annulée, Veep a eu une deuxième saison sympa mais inégale, Girls est peut-être un peu loin dans nos souvenirs… Cela sent le boulevard pour The Big Bang Theory.

Je préférerais…

new girl

Outre la résurrection quasiment miraculeuse d’Arrested Development qui a honteusement été oubliée, c’est bien évidemment le snobage en règle de New Girl qui m’interpelle ici, tant la série de Fox s’est améliorée et a trouvé ses marques lors de sa deuxième saison. Un petit exploit quand on sait que la saison 1 avait déjà eu un joli succès, et que les saisons 2 sont souvent un exercice casse-gueule. Je considère donc que Jessica Day et ses colocataires auront été ma bonne surprise de l’année, et c’est vraiment à regret que je les vois se faire ainsi écarter des catégories principales. Il n’y a pas de place pour tout le monde, mais franchement, là… Quant à Happy Endings et Don’t Trust The Bitch in Apartment 23, je devrai me résoudre, comme bien d’autres, à les pleurer en silence…

Actrice dans une Comédie
Lena Dunham, Girls
Edie Falco, Nurse Jackie
Amy Poehler, Parks and Recreation
Tina Fey, 30 Rock
Julia Louis-Dreyfus, Veep
Laura Dern, Enlightened

 

 

Qui va gagner

julia louis dreyfus veep

 

On prend les mêmes et on recommence. En dehors de Melissa McCarthy et Zooey Deschanel, les nominées de cette année sont exactement les mêmes, sauf qu’elles ne sont plus que six. Seule nouvelle : Laura Dern (connue essentiellement, en France, pour son rôle d’Ellie dans Jurassic Park). Pour moi, cela risque de se jouer, comme d’habitude, entre Lena Dunham et Julia Louis-Dreyfus, du coup. Avec un léger avantage pour la seconde, dont la Selina Meyer a encore réussi des prouesses de mauvaise foi et d’immaturité aussi bien personnelle que professionnelle cette année ; et vu ce qu’elle avait déjà fait en saison 1, ce n’est pas peu dire.

 

 

Je préférerais

tina fey 30 rock

 

J’aime beaucoup Tina Fey, et l’idée que son plus gros succès personnel ait pris fin cette année m’attriste, autant qu’il me donne envie de l’encourager à revenir, bientôt, avec plein de nouveaux projets à la hauteur de son talent et de sa manière si fantastique d’incarner les grandes gueules désabusées. Sinon, Amy Poehler attend son tour depuis quatre ans, aussi.

Acteur dans une Comédie
Jim Parsons, The Big Bang Theory
Don Cheadle, House of Lies
Louis C.K., Louie
Alec Baldwin, 30 Rock
Jason Bateman, Arrested Development
Matt LeBlanc, Episodes

 

Qui va gagner

jim parsons

 

Don Cheadle a arraché le Golden Globe cette année, mais c’est incontestablement la chasse gardée de Jim Parsons. Même si les Emmys pourraient être tentés de réparer leur erreur de l’année dernière, où ils n’avaient même pas nommé Matt LeBlanc dans sa série au succès d’audience modeste mais carrément plébiscitée par la critique (c’est que, se rendre compte que l’interprète de Joey Tribbiani peut être drôle et talentueux, c’est un vrai choc, ma bonne dame)… Mais c’est quand même Parsons qui va endosser, comme chaque année, l’encombrant costume de favori de la compétition.

 

Je préférerais…

jason bateman

Pour moi, l’évènement du retour de Jason Bateman dans son rôle culte de Michael Bluth dans Arrested Development, est  celui qui aura probablement le plus marqué les esprits ces derniers mois. La série ayant été snobée dans la catégorie-reine, c’est certainement ce prestigieux prix de « consolation » qui devrait permettre à Netflix de frapper un grand coup, dès le mois de septembre, face à ses concurrentes plus « traditionnelles » des networks US. C’est du moins tout le mal que je souhaite à un acteur du marché qui se décide, enfin, à bousculer les conventions et à écouter le public, et surtout la manière dont celui-ci consomme aujourd’hui les séries.

Actrice dans un second rôle, dans une Comédie
Mayim Bialik, The Big Bang Theory
Jane Lynch, Glee
Julie Bowen, Modern Family
Merritt Wever, Nurse Jackie
Jane Krakowski, 30 Rock
Anna Chlumski, Veep

 

Qui va gagner

mayim bialik

 

Pareil, ici, ça ne respire pas la nouveauté en comparaison avec l’année dernière, par rapport à laquelle seules Kathryn Joosten (morte) et Sofia Vergara (un peu en retrait cette année dans Modern Family) manquent à l’appel. C’est peut-être enfin la bonne année pour Amy Farrah Fowler, l’une des favorites des fans de la série, dont la relation avec le héros a pris de l’ampleur cette année.

 

Je préférerais…

 

ELISHA CUTHBERT, ELIZA COUPE, STEPHANIE MARCH

 

Anna Chlumski a pâti de l’omniprésence de Selina Meyer qui, dans Veep cette année, a littéralement effacé tous les seconds rôles. C’est dommage parce que, doucement mais sûrement, sa relation avec Dan Egan s’impose comme une source constante de tension sexuelle (Reid Scott fait d’ailleurs des merveilles dans ce rôle de carriériste aux dents longues qui vendrait les reins de sa mère pour une promotion), on en apprend un peu plus sur son background familial et sa psychologie, on se prend à l’aimer comme étant la seule personne à la fois normale et compétente dans une équipe mixant dangereusement blaireaux et sociopathes… Je ne dis même plus ce que je pense des absences de nominations de Casey Wilson et surtout d’Eliza Coupe pour leurs compositions dans Happy Endings. Jane Kerkovich-Williams va énormément me manquer…

Acteur dans un second rôle, dans une Comédie
Adam Driver, Girls
Jesse Tyler Ferguson, Modern Family
Ed O’Neill, Modern Family
Ty Burrell, Modern Family
Bill Hader, Saturday Night Live
Tony Hale, Veep

 

Qui va gagner

ed o'neill

 

Un peu comme Chris Colfer qui était autrefois nommé pour Glee alors que ses meilleures scènes dans la série n’étaient pas comiques mais dramatiques, j’ai un peu de mal à comprendre la présence ici d’Adam Driver, dont le personnage dans Girls est avant tout un psychopathe flippant et violent avec les femmes. Mais bon, il s’est branlé sur la poitrine de l’héroïne de Roswell, ça a dû plaire aux votants… Comme souvent, cette catégorie est trustée par les héros de Modern Family, qui sont hélas trop nombreux et dont aucun n’est assez omniprésent à l’écran pour arracher une nomination dans la catégorie « rôle principal ». Cette année, je miserai sur Ed O’Neill, dont le Jay Pritchett a pris un peu de galon cette année en tant que jeune papa, et dont la relation avec Manny est toujours aussi touchante.

 

Je préférerais…

damon wayans jr

 

Bordel, rien pour les héros de New Girl ? Bon, ok, Winston ne sert à rien, mais franchement, Jake Johnson ? Max Greenfield ? Quid d’Adam Pally ou Damon Wayans Jr dans Happy Endings ? De James Van Der Beek dans Don’t Trust The Bitch in Apartment 23 ? D’Adam Scott dans Parks and Recreation ? Rien ? Cette catégorie est une blague.

 

 

 

 

Actrice dans un Drame
Claire Danes, Homeland

Michelle Dockery, Downton Abbey

Elisabeth Moss, Mad Men
Vera Farmiga, Bates Motel
Kerry Washington, Scandal
Robyn Wright, House of Cards

 

Qui va gagner

claire danes

 

En éliminant de la compétition sa seule rivale vraiment crédible, les Emmys ont pavé la voie pour un nouveau sacre de Claire Danes. Ils n’auront jamais les couilles de faire gagner Olivia Pope (Scandal est bien trop identifié comme une série guilty pleasure, un peu soap, un peu honteuse… un peu Shonda Rhimes, quoi), et Robyn Wright risque de pâtir de la « concurrence » de sa co-star Kevin Spacey dans House of Cards, où elle est clairement identifiée comme « femme de », même si elle a de la matière. Reste Vera Farmiga, dont la composition de Norma Bates apporte vraiment une profondeur inattendue à l’histoire de Norman Bates et de Psychose, allant bien au-delà de la simple mère castratrice et tyrannique que le public se plaît à imaginer depuis 1960… Plus d’un demi-siècle de préjugés balayés en dix petits épisodes, franchement chapeau.

 

Je préférerais…

tatiana maslany

 

Tatiana Maslany. Et personne d’autre. Est-elle trop anglaise ? Sa série trop canadienne ? Son omniprésence à l’écran trop facile ? Je ne sais pas, mais je suis dégoûté. Et je n’en démords pas.

 

 

 

Meilleur acteur dans une série dramatique
Hugh Bonneville, Downton Abbey
Bryan Cranston, Breaking Bad
Jon Hamm, Mad Men
Damian Lewis, Homeland
Jeff Daniels, The Newsroom
Kevin Spacey, House of Cards

 

Qui va gagner

kevin spacey

Soyons concrets : Kevin Spacey, deux oscars au compteur, ne s’est compromis dans une série que parce qu’il avait l’assurance que cette décision étonnerait et retiendrait l’attention de la profession, que tout le monde trouverait cela « courageux », que sa prestation serait unanimement considérée comme géniale, et qu’il allait tout rafler. S’il repart de la soirée vexé, pas sûr que House of Cards survive à sa deuxième saison (déjà commandée par Netflix).

 

Je préférerais…

damian lewis

Pour la première fois depuis des années, Michael C. Hall et Dexter ne sont pas nommés. Même si c’est un peu conservateur de ma part, je dois dire que j’ai été étonné de la prestation de Damian Lewis dans la saison 2 de Homeland : après une saison 1 lors de laquelle il était mutique et quasiment impénétrable, la saison 2, avec son rythme plus fort et ses retournements de situations multiples, lui a donné l’occasion de proposer une prestation encore plus tragique, notamment dans ses scènes avec l’héroïne et dans celles, moins nombreuses, avec sa femme et sa fille (son fils ne servant définitivement à rien).

 

 

 

Actrice dans un second rôle dans un Drame
Anna Gunn, Breaking Bad
Maggie Smith, Downton Abbey
Emilia Clarke, Game of Thrones
Christine Baranski, The Good Wife
Morena Baccarin, Homeland
Christina Hendricks, Mad Men

 

Qui va gagner

emilia clarke

L’occasion est trop belle. Première nomination, enfin, après trois saisons pourtant consistantes, pour Khaleesi / Daenerys Targaryen, qui a pourtant vu la saison 3 lui apporter la suite logique (et même un peu lente) de son ascension entamée en saison 2. Donnée de force par son frère en mariage à un seigneur de guerre à l’âge de treize ans (même si elle a l’air plus âgée dans la série) et donc violée, épouse dévouée et manipulatrice, veuve éplorée, mère de trois dragons, libératrice d’esclaves, à la tête d’une armée… Dany en a vu beaucoup depuis le début de la série, et elle est quasiment à elle seule le « visage » de Game of Thrones aux yeux des fans. Il est temps d’homologuer cette figure christique.

 

Je préférerais…

morena baccarin

 

Qu’elle est loin, Chloe la serveuse aux « crazy eyes » de la saison 2 de How I Met Your Mother : cette année, Morena Baccarin a incarné à merveille Jessica Brody, épouse bafouée baignant dans les mensonges et la confusion générale, mais adoptant un comportement généralement logique et crédible face aux situations les plus gênantes. On lui doit notamment une très belle scène où, humiliée par l’absence de son mari à un gala de charité lors duquel il devait prononcer un discours sur les anciens combattants, elle ravale ses larmes et sa fierté, se lève et improvise un discours parfaitement maîtrisé devant un parterre conquis. Sans scènes spectaculaires ni implication forte dans le noeud géopolitique de l’action principale de Homeland, Morena Baccarin a su imposer, en arrière-plan et avec conviction, les enjeux personnels et matrimoniaux malmenés par les traumatismes de guerre et la raison d’État. C’est, par ailleurs, le tour de force de l’année que d’être passé du statut de personnage le moins attachant de la saison 1 à celui de plus touchant de la saison 2. Sinon, comme l’année dernière, je suis vraiment navré que la performance d’Emmy Rossum, alias Fiona Gallagher dans Shameless, n’ait même pas la reconnaissance d’une nomination. Dans le dernier épisode de la saison 3, elle m’a littéralement brisé le coeur.

 

 

Acteur dans un second rôle, dans un Drame
Bobby Cannavale, Boardwalk Empire
Jonathan Banks, Breaking Bad
Aaron Paul, Breaking Bad
Jim Carter, Downton Abbey
Peter Dinklage, Game of Thrones
Mandy Patinkin, Homeland

 

Qui va gagner

jonathan banks

 

Les favoris habituels ici sont Peter Dinklage et Aaron Paul. Je parie sur le second, déjà deux fois récompensé et vrai chouchou de la critique, dans une catégorie pas franchement bousculée cette année. Jonathan Banks, dont le personnage tragique de Mike Ehrmantraut lui a valu le Saturn Award du meilleur second rôle en catégorie TV cette année, pourrait toutefois lui voler la vedette, toujours pour Breaking Bad, donc.

 

Je préférerais…

mandy patinkin

Ah, Saul Berenson. Le personnage secondaire, certes habituel et standard, du meilleur ami plus âgé, sage et avisé, qui donne ses conseils et couvre les bavures du personnage principal. Moins drôle qu’un Nolan Ross, Saul (et son interprète Mandy Patinkin) a su profiter de son peu de présence à l’écran pour s’imposer comme le personnage insubmersible et indispensable de la série, celui sans qui on n’y verrait plus clair dans rien, et sans qui Carrie n’aurait plus aucune chance de happy ending. Cette nomination est aussi l’occasion de récompenser un acteur qui brilla jadis dans Dead Like Me et dans Esprits Criminels. On regrettera toutefois les absences de nominations de Freddie Highmore (dont il faut bien avouer que le scénario de Bates Motel a paradoxalement relayé son Norman Bates au second plan), de Gabriel Mann (dont le Nolan Ross, bien que moins flamboyant cette année, a incarné le point de vue « humain » face aux deuils de l’inégale saison 2 de Revenge – il est le seul du casting à savoir pleurer correctement) ou encore de Guillermo Diaz (franchement, que serait Scandal sans Huck ?).

 

 

 

Miniserie
American Horror Story – Asylum
Behind  The Candelabra
The Bible
Top of the Lake
Political Animals
Phil Spector

 

Qui va gagner

political animals

 

Cette catégorie se révèle souvent plus indécise qu’il n’y paraît. L’année dernière, Game Change a créé la surprise en l’emportant devant le favori American Horror Story, et cette année il y a au moins trois projets juteux : Phil Spector, sur le producteur du même nom (ici incarné par Al Pacino qui assassina une comédienne never-been en 2003), Political Animals avec Sigourney Weaver en version à peine fictive d’Hillary Clinton (une ex-Première Dame d’un Président populaire bien que queutard des années 90, qui a remporté un mandat électif puis perdu l’investiture présidentielle face à un nouveau Président, dont elle est désormais secrétaire d’Etat… Come on !), et Top of the Lake, mini-série policière néo-zélandaise créée par Jane Campion avec Elisabeth Moss dans le rôle principal. Petit avantage pour la série de Sigourney Weaver…

 

Je préférerais…

behind the candelabra

 

Après s’être planté à Cannes, le biopic de Steven Soderbergh sur Liberace le fera probablement ici aussi. Michael Douglas aura en revanche de plus grandes chances de décrocher le prix du meilleur acteur de téléfilm/mini-série…

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*