Ok, on peut passer à autre chose maintenant

 

On peut dire qu’on a fait le tour de Wrecking Ball, maintenant, non ? Après les mecs qui posent à poil sur des boulets de démolition. Après la reprise dans Glee. Après la reprise par Rebecca Black. Après la version épurée « director’s cut » du clip. Après les parodies multiples, variées et diversement drôles. Après les débats sur l’utilité d’être nue et/ou de lécher un marteau. Depuis début septembre, cette chanson sera devenue l’un des tubes de l’année, l’un des memes les plus foudroyants depuis des mois, l’un des smash hits qui hanteront pour toujours la carrière de la jeune Miley. Mais maintenant que quelqu’un a ENFIN trouvé la parodie ultime, le truc qui fait rire tout le monde et atteint les 30 millions de vues en moins de trois jours, vraiment, vraiment, on va dire qu’on va maintenant laisser Wrecking Ball sécher peinard jusqu’aux Grammy Awards et à ses dernières prestations live « scandaleuses », et qu’on la laissera ensuite un peu tranquille, hein ?

Alors on remercie quand même Steve Kardynal (que je ne connaissais pas auparavant, malgré son apparemment célèbre version de Call Me Maybe du même acabit) (le plus drôle y restant les réactions des chatteurs en vis-à-vis) de nous avoir rappelé que Chatroulette existait encore, et on va peut-être pouvoir recommencer à s’intéresser à autre chose qu’à Wrecking Ball, mes loulous. Parce que si, j’en conviens, Miley a bien réussi le hold-up de l’année dans ce qui s’annonçait comme la guéguerre médiatique automnale des pouffiasses entre Lady Gaga et Katy Pourrie, là, vraiment, elle commence à me courir. Et Dieu sait que je suis admiratif de la manière dont elle a réussi à s’imposer, dans une ampleur à laquelle personne ne l’attendait vraiment. Mais stop. Prochain single, prochaine provocation, prochain objet chevauché à poil, un hypothétique titre de Person of the Year, et on avance. S’il vous plaît.

Une réflexion au sujet de « Ok, on peut passer à autre chose maintenant »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*