En route pour les César 2014

césar 2014

Les nominations pour les César 2014 seront annoncées demain après, comme l’année dernière, un silence quasi-généralisé sur le suspense qu’on peut en attendre, les front-runners ou les outsiders à attendre de cette cérémonie, qui se déroulera le 28 février, au Théâtre du Châtelet (comme d’habitude). L’année dernière, j’avais eu une moitié de flair en déclarant que si Amour (film franco-autrichien) était sélectionné il raflerait tout, mais avais négligé de souligner 1) qu’il ne remporterait que la quintette majeure (meilleur film, meilleur réalisateur, meilleur acteur, meilleur actrice, meilleur scénario) (un sans-faute rarissime, réalisé à ma connaissance par un seul film auparavant : Le Dernier Métro), et 2) que l’autre « favori » de la compétition ne serait pas celui avec qui Amour partagerait le gâteau, Camille Redouble ayant obtenu le peu enviable record de film le plus nommé (13 fois en tout) sans recevoir de César. Pas un seul. Que pouic. Une disgrâce non méritée à mon sens, mais bon, je ne fais pas le scrutin, hein. Comme je suis en veine, je vais donc tenter de dégager les nommés et les favoris parmi la horde de films et d’acteurs qui ont, cette année, une chance de faire le cut.

Meilleur film

 

la vie d'adèle

 

La Vie d’Adèle : Chapitres 1 et 2 d’Abdellatif Kechiche
Neuf mois ferme d’Albert Dupontel
Grand Central de Rebecca Zlotowski
Les garçons et Guillaume, à table ! de Guillaume Gallienne
L’Écume des jours de Michel Gondry
Quai d’Orsay de Bertrand Tavernier
La bataille de Solférino de Justine Triet
L’inconnu du lac, d’Alain Guiraudie
Renoir de Gilles Bourdos
Camille Claudel 1915 de Bruno Dumont
Les Salauds de Claire Denis
Elle s’en va d’Emmanuelle Bercot
Le Passé, d’Asghar Farhadi

 

Résultat couru d’avance : la réputation du film, ses débats sans fin, son parcours international, sa palme d’or, son réalisateur chouchou des César depuis L’Esquive. Cette année, le César du meilleur film ne peut tout simplement pas échapper à La Vie d’Adèle. En face, il y aura probablement les autres transfuges de Cannes (Le Passé, L’inconnu du lac, le Gallienne et le Claire Denis), probablement Grand Central et, si l’académie ose, Neuf mois ferme, qui a également concouru pour le Prix Louis-Delluc.

 

 

 

Meilleure actrice

 

sara forestier

Bérénice Bejo dans Le Passé
Catherine Deneuve dans Elle s’en va
Sara Forestier dans Suzanne
Emmanuelle Seigner dans La Vénus à la Fourrure
Sandrine Kiberlain dans Neuf mois ferme
Emmanuelle Devos dans Violette / Le temps de l’aventure
Juliette Binoche dans Camille Claudel 1915
Valérie Bonneton dans Eyjafjallajökull
Léa Seydoux dans Grand Central / La Vie d’Adèle
Anna Mouglalis dans La Jalousie
Isabelle Huppert dans Tip Top
Christa Theret dans Renoir

 

Je crains que la victoire (discutable) de Bérénice Béjo dans The Artist il y a deux ans ne compromette un peu ses chances de renouveler l’exploit cette année, alors qu’elle est excellente dans Le Passé, qui lui a par ailleurs valu un prix d’interprétation cannois (qui sentait un peu le prix de consolation pour Asghar Farhadi mais bon). Mais on ne sait jamais avec les César, qui aiment bien les fausses outsiders. Béjo devrait probablement être nommée aux côtés de Sara Forestier, Catherine Deneuve (rafraîchissante dans Elle s’en va, même si la première demi-heure du film hurle « Drame français bien chiant ») et Emmanuelle Devos. Pour la cinquième nommée, peut-être une petite place pour Sandrine Kiberlain ou Emmanuelle Seigner. Mais vu le bouche-à-oreille entourant la palme d’Or, je sens venir une nouvelle nomination pour Léa Seydoux, qui ne peut pas concourir dans la catégorie Meilleur espoir et qu’on aura donc à cœur de nommer ici pour La Vie d’Adèle (une victoire serait alors awkward, vu son rapport avec le film et son réalisateur depuis quelques mois). Voire deux nominations, puisqu’il y a aussi Grand Central, et que désormais les catégories principales des César n’ont pas cinq mais sept nommés…

 

 

 

Meilleur acteur

gallienne

Guillaume Canet dans Jappeloup
Mathieu Amalric dans Jimmy P. (Psychothérapie d’un Indien des plaines)
Romain Duris dans L’Écume des jours
Michel Bouquet dans Renoir
Guillaume Gallienne dans Les Garçons et Guillaume, à table !
Thierry Lhermitte dans Quai d’Orsay
Olivier Gourmet dans La Marche
Tahar Rahim dans Grand Central
Pierre Niney dans 20 ans d’écart
Albert Dupontel dans Neuf mois ferme
Ali Mossafa dans Le Passé
Grégory Gadebois dans Mon âme par toi guérie
François Cluzet dans En Solitaire
Gérard Depardieu dans Les Invincibles
Vincent Lindon dans Les Salauds
Louis Garrel dans La Jalousie
Daniel Auteuil dans Avant l’Hiver

Les nominations quasi-assurées de Guillaume Gallienne, Tahar Rahim ou Thierry Lhermitte (avec une longueur d’avance pour le premier cité) ne doivent pas occulter la probable présence d’outsiders de choix pour la victoire finale : l’académie des César aime bien François Cluzet, pourrait être taquine en invitant Gérard Depardieu, se moquer de Vincent Lindon en lui offrant sa 95ème nomination, ou  starfucker Guillaume Canet pour sa prestation cavalière dans Jappeloup. Gallienne me semble être un favori assez clair, dans l’air du temps et tout, mais après le râteau général essuyé par Noémie Lvovsky l’année dernière, je n’ose plus trop m’avancer. Ne jamais négliger un Michel Bouquet en embuscade, non plus…

Meilleure actrice dans un second rôle

géraldine pailhas

Adèle Haenel dans Suzanne
Léa Seydoux dans La Vie d’Adèle
Géraldine Pailhas dans Jeune & Jolie
Catherine Hiegel dans Violette
Céline Sallette dans Mon âme par toi guérie
Julie Ferrier dans La Vie Domestique
Julie Gayet dans Quai d’Orsay
Cécile de France dans Casse-tête chinois
Hafsia Herzi dans La Marche
Marina Foïs dans Vandal
Françoise Fabian dans Les garçons et Guillaume, à table !
Agathe Bonitzer dans La Religieuse
Agnès Jaoui dans Au bout du conte

Je trouverais une nomination de Léa Seydoux plus légitime dans cette catégorie que dans celle de la meilleure actrice : après tout, contrairement à Adèle Exarchopoulos qui est vraiment de tous les plans du film, et à hauteur de laquelle le spectateur vit l’intégralité des trois heures de La Vie d’Adèle, Léa Seydoux est un personnage un peu moins « central » (quoique très important, hein) de l’histoire. Si elle est nommée ici, je pense donc que Seydoux a toutes les chances de l’emporter. Probablement nommées en face : Pailhas, Hiegel, Fabian, et Cécile de France qui a déjà deux César pour le même rôle d’Isabelle, et qui présentera la cérémonie. Si Julie Gayet est nommée, qu’est-ce qu’on va rigoler (mais c’est peu probable).

 

 

 

Meilleur acteur dans un second rôle

tahar rahim le passé

Atmen Kélif dans Les Invincibles
Denis Ménochet dans Grand Central
Jean-Pierre Darroussin dans Mon âme par toi guérie
Vincent Rottiers dans La Marche
Jamel Debbouze dans La Marche
Niels Arestrup dans Quai d’Orsay
Benoît Poelvoorde dans Le Grand Méchant Loup
Fred Testot dans Le Grand Méchant Loup
Tahar Rahim dans Le Passé
Omar Sy, dans L’Écume des jours
Gad Elmaleh, dans L’Écume des jours
Olivier Gourmet dans Violette
Raphaël Personnaz dans Quai d’Orsay

Je sais pas. Chaque fois qu’ils le peuvent ils le donnent à Niels Arestrup. Personnellement, j’ai trouvé Tahar Rahim très bien dans Le Passé, où après avoir été en retrait pendant une bonne partie du film, il habite avec intensité la dernière demi-heure. Ils devraient avoir du mal à résister à l’un des comédiens de La Marche, à Denis Ménochet ou à Olivier Gourmet, aussi.

Meilleur espoir féminin

adèle exarchopoulos

Margot Bancilhon dans Les Petits princes
Flore Bonaventura dans Casse-tête chinois
Pauline Burlet dans Le Passé
Lou de Laâge dans Jappeloup
Laetitia Dosch dans La Bataille de Solférino
Pauline Etienne dans La Religieuse
Adèle Exarchopoulos dans La Vie d’Adèle – Chapitres 1 et 2
Golshifteh Farahani dans Syngué Sabour – Pierre de patience
Esther Garrel dans Jeunesse
Ariane Labed dans Une place sur la terre
Charlotte Le Bon dans La Marche
Chloé Lecerf dans Vandal
Anamaria Marinca dans Un Nuage dans un verre d’eau
Pauline Parigot dans Les Lendemains
Vimala Pons dans La fille du 14 juillet
Marine Vacth dans Jeune & Jolie

La partie la plus facile, ici, puisque la liste des pré-sélectionnés pour le meilleur espoir, qu’il soit féminin ou masculin, a été dévoilée en novembre et que, de toute façon, le César ne peut pas (ou alors, je vois pas comment) échapper à Adèle Exarchopoulos, dont il faut bien avouer que la présence et le naturel sont confondants, dans les 3 heures que dure La Vie d’Adèle. Pour la rejoindre sur le banc des nommées de cette catégorie et faire tapisserie (ou un arrêt cardiaque en cas de victoire inespérée – mais ne rêvons pas), je verrais bien l’ex-transfuge de Canal Charlotte Le Bon, l’inévitable Marine Vacth de Jeune & Jolie, Golshifteh Farahani pour son rôle dans Syngué Sabour que personne n’a vu mais que tout le monde s’accorde à considérer comme l’un des très bons films français de l’année, et Lou de Laâge, qui capitalise assez bien depuis le succès surprise de Jappeloup.

Meilleur espoir masculin

pierre deladonchamps

Swann Arlaud dans Crawl
Paul Bartel dans Les Petits princes
M’Barek Belkouk dans La Marche
Zinedine Benchenine dans Vandal
Pierre Deladonchamps dans L’ Inconnu du lac
Alain-Fabien Delon dans Les Rencontres d’après minuit
Idrissa Diabaté dans La Cité Rose
Youssef Hajdi dans Mohamed Dubois
Paul Hamy dans Suzanne
Tewfik Jallab dans La Marche
Ibrahim Koma dans La Cité Rose
Vincent Macaigne dans La fille du 14 juillet
Hamza Meziani dans Les Apaches
Driss Ramdi dans Je ne suis pas mort
Jules Sagot dans Tu seras un homme
Nemo Schiffman dans Elle s’en va

Un peu moins simple, mais Pierre Deladonchamps ne devrait pas avoir trop de mal à se glisser parmi les cinq nommés. Pour les autres, peut-être bien Tewfik Jallab et M’Barek Belkouk pour La Marche, Vincent Macaigne qui enchaîne les tournages depuis quelques mois, et Driss Ramdi de l’inaperçu Je ne suis pas mort. Pour la victoire finale, j’aurais tendance à miser sur Vincent Macaigne, que la profession commence à avoir bien identifié.

Globalement le cru 2014 ne me semble pas très riche, avec certaines catégories plutôt verrouillées (meilleur film, meilleur espoir féminin) quand d’autres semblent un peu désertiques (meilleur second rôle masculin, meilleur acteur). Le favori est en tout cas bien en place, et c’est probablement tout ce qu’on en aura retenu d’ici un an. A moins d’un speech mémorable ou d’une victoire surprise pour un outsider qu’on n’aura pas vu venir…

+ Bonus : qui aura droit à son hommage spécial avec des extraits de sa filmo pendant la séquence sur les morts de 2013 ?

Je mise sur Patrice Chéreau et sur Bernadette Lafont.

 Patrice Chereau

bernadette lafont

********* EDIT 31/01/2014 ************

Les nommés sont finalement :

Meilleur espoir féminin

Adèle Exarchopoulos
Lou De Lâage
Pauline Etienne
Golshifteh Farahani
Marine Vacht

 

Meilleur espoir masculin

Paul Bartel
Pierre Deladonchamps
Paul Ami
Vincent Macaigne
Nemo Schiffman

 

Meilleure actrice dans un second rôle

Marisa Borini dans Un château en Italie
Françoise Fabian dans Les garçons et Guillaume, à table !
Julie Gayet dans Quai d’Orsay
Adèle Haenel dans Suzanne
Géraldine Pailhas dans Jeune & Jolie

 

Meilleur acteur dans un second rôle

Niels Arestrup dans Quai d’Orsay
Patrick Chesnais dans Les beaux jours
Patrick D’Assumçao dans L’inconnu du Lac
François Damiens dans Suzanne
Olivier Gourmet dans Grand Central

 

Meilleure actrice

Fanny Ardant
Bérénice Bejo
Catherine Deneuve
Sara Forestier
Sandrine Kiberlain
Emmanuelle Seigner
Léa Seydoux

 

Meilleur acteur

Matthieu Amalric
Michel Bouquet
Albert Dupontel
Grégory Gadebois
Guillaume Gallienne
Fabrice Luchini
Mads Mikkelsen

 

Meilleur film

Neuf mois ferme
Les garçons et Guillaume, à table !
L’inconnu du Lac
Jimmy P
Le Passé
La Vénus à la fourrure
La vie d’Adèle – chapitre 1 & 2

 

Je prédis :

Meilleur film : La Vie d’Adèle
Meilleur espoir féminin : Adèle Exarchopoulos
Meilleur espoir masculin : Vincent Macaigne
Meilleure actrice : Léa Seydoux (toutes les autres ont déjà gagné, sauf Seigner qui n’est pas très aimée)
Meilleur acteur : Guillaume Gallienne (ou un outsider surprise : Bouquet ou Dupontel)
Meilleur actrice dans un second rôle : Françoise Fabian (même si je préférerais Haenel ou Pailhas)
Meilleur acteur dans un second rôle : Patrick Chesnais

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*