Le tube d’il y a dix ans : Jamelia – Superstar

 

Il y a onze ans, en janvier 2003, une chanteuse inconnue chez nous, Christine Milton, participante au Popstars danois, sort un premier single intitulé Superstar, qui fera les vagues qu’un titre de participante de Popstars peut faire à cette époque là : n°1 au Danemark, un petit passage dans le top 20 norvégien, et… c’est à peu près tout. Un peu comme Chimène Badi chez nous, quoi (sauf qu’elle, elle a classé son premier single dans les charts français, suisses et belges). Le titre est un pur produit préfabriqué comme il s’en faisait alors à la chaîne pour les gagnants de télé-crochets, qui sortaient généralement leur premier single dans les deux mois suivant leur victoire (ou leur dernier prime time) : une pop festive qui tente de contenter tout le monde avec des synthés, des guitares et des minauderies R’n’B. Le produit fait le job dans les charts avant d’être oublié tranquillement.

L’histoire aurait pu s’arrêter là. Mais voila qu’à peine six mois plus tard, une chanteuse britannique, Jamelia, reprend Superstar pour son propre compte, sur son deuxième album Thank You. A l’époque, elle tente de percer depuis cinq ans, a sorti un album qui n’a pas vraiment marché en 2000, et a fait une pause pour avoir un bébé en 2001. Mais avec Superstar, elle devient réellement mainstream, le single se hissant dans le top 10 de 17 pays, dont la France. Ce qui est mérité, dans la mesure où malgré une version très similaire (en tout cas en termes d’instrumentation), Jamelia apporte à la chanson un supplément de vibe et d’identité R’n’B, qui faisait défaut à la version de Christine Milton. Superstar devient un hit chez nous fin 2003/début 2004, comme à peu près le reste de l’Europe.

Jamelia-superstar

Forte de ce tube, elle devient la nouvelle it-girl du R’n’B anglais, et sortira quelques mois plus tard un single co-écrit par Chris Martin, leader de Coldplay (qui ne fera pas trop parler de lui, d’ailleurs), et apparaîtra sur la B.O. très très chargée en chansons usées jusqu’à la corde de Bridget Jones 2, avec une cover de Stop, de Sam Brown. Mais après ces « 3 S » (Superstar / See It In A Boy’s Eyes / Stop), ce sera bien plus calme.

Depuis, Jamelia n’est pas vraiment devenue une superstar, mais elle est devenue jurée dans la version irlandaise de The Voice et a même un nouveau label depuis 2010. Certes, rien de bien concret n’en est sorti pour le moment, mais à 33 ans (c’est plus jeune que Nicole Scherzinger), tout n’est pas perdu…

3 réflexions au sujet de « Le tube d’il y a dix ans : Jamelia – Superstar »

  1. « Cos you’re moving like you’re some kind of choreographer » ? Seriously ? Les gamines fantasmaient sur les chorégraphes au Danemark il y a 10 ans ?
    Heureusement qu’on a échappé à ça et que la version de Jamelia l’a changé en « Cos you got all eyes on you no matter where you are »!

  2. C’est vrai que c’est un peu dingue, quand on sait l’image que le titre a eu depuis la version Jamelia (que j’ai longtemps cru être la seule), de voir à quel point la première version était à la fois similaire et éloignée. 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*