Chandelier, sauvée des eaux

 

Parfois, le clip sauve la chanson. J’étais resté hermétique à Chandelier et à sa jolie lyric video il y a un mois. Le refrain n’était pas aussi catchy que d’autres de ses tubes, et puis il faut dire que la recette des envolées lyriques dépressives/emo commence un peu à sentir la redite, après être passée chez Rihanna, Beyoncé, Céline Dion ou Lea Michele… Et puis aujourd’hui, un peu comme avec Papaoutai de Stromae il y a un an, le clip arrive et il change tout, avec juste ce qu’il faut de bizarre et de romanesque pour modifier très légèrement, juste ce qu’il faut, la perception qu’on avait jusqu’alors de la chanson. Et Chandelier de devenir, enfin, un concurrent sérieux au titre de tube de l’été. Enfin, dans mon esprit tordu et subjectif, hein.

 

Sia-Chandelier

 

Évidemment, c’est pas la Macarena non plus, et Sia reste Sia en dépit de sa mainstream-isation avancée (une chanteuse underground emo de 38 balais qui ne cherchera pas à être la nouvelle Britney) (et qui a sûrement envie d’un sort un peu plus durable que celui de « nouvelle Dido »), mais avec les bonnes rotations radio et TV, quelques parodies sur le web (la gamine du clip est la mini-danseuse Maddie Ziegler de l’émission US Dance Moms – oui oui…) et un soupçon de promotion « traditionnelle » (tu sais, des prestations télévisées, une ou deux interviews bien placées, toussa) par la chanteuse, ça a de jolies chances de marcher. Ou du moins de devenir le joli succès d’estime que Clap Your Hands avait été durant l’été 2010.

3 réflexions au sujet de « Chandelier, sauvée des eaux »

    1. Rhoooo… Le pire c’est que je vois un peu ce que tu veux dire par là. Mais ça ne risque pas d’être victime de notre tendance naturelle au french bashing en matière de musique. 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*