Leave Your Lover

 

 

Alors qu’il commence à être un peu connu en France grâce aux rotations de son single Money on my mind, et que son album In The Lonely Hour est sorti ce lundi, Sam Smith a semé un léger trouble dans le petit monde de la pop anglaise la semaine dernière avec le clip de Leave Your Lover, dont on ne sait pas trop s’il sera un single ou non, d’ailleurs. C’est que l’ambiguïté sexuelle qu’il y affiche a de quoi interpeller, chez un chanteur de 22 ans, vague cousin de Lily Allen, qui balance ce genre de sous-entendus à quelques jours de la sortie de son premier album solo, qu’apparemment tout le monde attendait en Angleterre. Le label est-il ok ? Si c’est le cas et si c’est bien ce qu’on croit comprendre, c’est plutôt chouette. On a besoin, ces temps-ci, de jeunes stars LGBT qui n’ont pas envie de cacher leur identité, qui ne tergiversent pas pendant des années dans le placard et qui s’en foutent tranquillement, tout simplement.

 

Sam Smith est en tout cas une star en puissance depuis ses apparitions sur Latch de Disclosure, et sur l’insupportable ritournelle La La La de Naughty Boy, l’année dernière. C’est un peu le nouveau John Newman, ou le nouveau Plan B, ou le nouveau Hurts, ou le nouveau Duffy… enfin, bon, le nouveau phénomène pop estampillé vintage avec ses cheveux gominés et ses vestes de smoking qui se prennent pour des accessoires de Gatsby le Magnifique. Perso je trouve qu’il a davantage un côté Daniel Bedingfield, dans le genre it boy britannique qui fraye tantôt avec l’électro, tantôt avec la pop la plus sirupeuse du marché que même Ronan Keating aurait refusé de chanter.

sam_smith_in_the_lonely_hour

N’en reste pas moins que Leave Your Lover est une poignante ballade sur ces amours imprévues que l’on porte à des gens qui n’étaient pas forcément prêts à les recevoir, et dont on ignore, à la lecture des paroles, si elle s’adresse à une femme. Et oui, le clip a été tourné à Paris. Enfin je crois. J’ai cru apercevoir une agence CIC.

 

 

 

I don’t have much to give, but I don’t care for gold
What use is money, when you need someone to hold?
Don’t have direction, I’m just rolling down this road
Waiting for you to bring me in from out the cold

 

You’ll never know the endless nights, the rhyming of the rain,
Or how it feels to fall behind and watch you call his name

 

Pack up and leave everything,
Don’t you see what I can bring
Can’t keep this beating heart at bay
Set my midnight sorrow free,
I will give you all of me
Just leave your lover, leave him for me.
Leave your lover, leave him for me.

 

We sit in bars and raise our drinks to growing old
Oh, I’m in love with you and you will never know,
But if I can’t have you I’ll walk this life alone
Spare you the rising storms and let the rivers flow

 

You’ll never know the endless nights, the rhyming of the rain
Or how it feels to fall behind and watch you call his name

 

Pack up and leave everything,
Don’t you see what I can bring
Can’t keep this beating heart at bay
Set my midnight sorrow free,
I will give you all of me
Just leave your lover, leave him for me
Leave your lover, leave him for me.
Leave your lover, leave him for me.

2 réflexions au sujet de « Leave Your Lover »

    1. Oui j’avais vu 😉

      Au moins il n’a pas tenté de faire un buzz pour ensuite botter en touche et se déclarer hétéro.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*