Le tube d’il y a dix ans : Usher – Burn

 

Il y a dix ans, c’était 2004, l’année Usher. Du moins aux États-Unis. Livrant, avec l’album Confessions, ce qui allait devenir son plus gros succès, le jeune Usher Raymond surfait alors sur une notoriété de plus en plus grande à l’international, et une image d’ex-enfant star clean aux États-Unis.

 

Usher_-_Confessions_album_cover

 

 

 

Si on se souvient tous de Yeah!, un hymne à l’adultère accidentel parce que « j’étais bourré et c’est elle qui m’a sauté dessus chérie » :

 


Usher avait en fait construit sa célébrité au cours des années 90 :

 

 

 

 

Et au tournant des années 2000 :

 

Burn, deuxième single issu de l’album Confessions, est un peu passé à la trappe de nos souvenirs depuis dix ans, mis à l’ombre par la suite (moins dominatrice, pourtant) de la carrière du chanteur, et par les succès des autres singles de l’album. C’est peut-être d’ailleurs la raison pour laquelle j’ai choisi d’évoquer celui-ci plutôt qu’un autre. Car après tout, j’aurais eu le choix : sur les 52 semaines qu’a compté l’année 2004, Usher en a passé 28 à occuper la pole position du Billboard Hot 100 aux Etats-Unis avec l’un de ses singles. 28 semaines ! Occupées respectivement par Yeah! (12 semaines consécutives), Burn (8 semaines non consécutives), Confessions Part II (2 semaines), et son duo avec Alicia Keys My Boo (6 semaines consécutives). Plus de la moitié de l’année à truster le sommet des charts US, donc, rien d’étonnant à ce que la plupart de ses récompenses musicales majeures datent de cette période-là.

Mais Burn, on l’avouera, c’est un peu le single oublié, celui de sa rupture avec Chilli de TLC, celui qui ne passe plus vraiment à la radio ni au Macumba, celui dont on ne se dit pas, en apprenant qu’il est sorti il y a dix ans « Déjà ? », mais plutôt « Seulement ? ». Un vrai petit plaisir oublié que ce slow de lover qui pense, pour se rappeler qu’Usher, à une époque, se prenait pas mal pour les Boyz II Men à lui tout seul.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*