Say Yes : Michelle Williams peut-elle faire un hit ?

 

Cela fait donc deux semaines que l’Internet mondial gay vibre au son de Say Yes, une sorte d’earworm débile qu’on ne peut s’empêcher de garder en tête dès qu’on en a entendu le refrain deux fois : When Jesus Saaaaaaayyyy Yes, Nobody Can Say No, When Jesus Saaaaaaayy Yes, Nobody Can Say No… Bien servie par sa mélodie entêtante et ses paroles de refrain simplissimes, cette petite bombe estivale a surtout bénéficié d’un mini-buzz de départ grâce à son line up, avant que le son ne fasse le reste. Il s’agit en effet d’un titre de Michelle Williams featuring Kelly Rowland & Beyoncé Knowles. Ou, plus concrètement, d’un titre des Destiny’s Child, mais avec des sonorités nigériennes.

Curiosité bizarrement décuplée par la fait que ce n’est pas un titre ayant pour artiste principale Beyoncé (qui avait déjà réuni ses ex-copines pour son Half-Time Show de la finale du SuperBowl en 2013), mais bien cette grosse looseuse de Michelle.

C’est donc bel et bien sur son album à elle que figurera cette chanson. Et si cela devient un hit, ça lui fera du bien : force est de constater que depuis dix ans, Michelle Williams n’a pas vraiment eu la carrière de ses deux copines de Destiny’s Child.

poor michelle

La faute, probablement, à une présence moins longue au sein de Destiny’s Child, à des prestations moins visibles dans les clips du groupe, à sa réputation de looseuse maudite rendue célèbre par le Tumblr Poor Michelle… mais aussi à son registre gospel.

beyonce_michelle_willams_kelly_rowland_l

Car oui, si Jesus says yes, apportant à la chanson une dimension religieuse un peu décalée pour nos contrées européennes impies, c’est aussi parce que Michelle n’a jamais vraiment décollé de ses racines gospel pour aller flirter avec le hip-hop le plus moite ou la dance la plus putassière. Sortant trois albums en dix ans et œuvrant à Broadway (dans Aida puis Chicago, où elle a repris le rôle de Roxie Hart en 2010), Michelle Williams n’est pas vraiment une looseuse. Ses deux premiers albums, orientés Gospel, ont été n°1 du Top Gospel Album et du Top Christian Album (édités par Billboard) tandis que le troisième, plus orienté R’n’B, s’est un peu vautré dans la mesure où le marché de la Rihanna ordinaire n’attendait plus vraiment après elle. Détail amusant, la famille Knowles (Solange et Tina, notamment) est toujours restée proche d’elle et investie dans sa carrière, intervenant plus ou moins fortement dans la conception de ses albums. Logique, en un sens, dans la mesure où elle est probablement l’ex-Destiny’s Child dont les choix artistiques font le moins d’ombre à Beyoncé…

Alors peut-être qu’il est trop tard pour Michelle Williams, et peut-être que Say Yes est condamnée à rester un mini-phénomène rigolard du web. Mais si ça devient un hit, que son prochain album en bénéficie, et que les Destiny’s Child se réunissent pour un clip grâce à Michelle Williams, ça va peut-être leur donner des idées… et effacer un peu de sa réputation de grosse ratée, qui sait ?

3 réflexions au sujet de « Say Yes : Michelle Williams peut-elle faire un hit ? »

  1. Michelle Williams, la meuf qui sort la meilleure chanson de la coupe du monde en Afrique du Sud …

    Mais 4 ans trop tard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*