Renée Zellweger a 45 ans et un lifting des paupières : peut-être qu’on devrait arrêter de s’exciter deux minutes

renee zellweger 2014 elle

 

Il y a quelques semaines encore, je me demandais ce que devenait Bridget Jones Renée Zellweger, disparue de nos salles de ciné depuis My Own Love Song, un film que personne n’a vu, en 2010. Je suis allé sur sa page Wikipedia et j’ai vu qu’elle allait revenir en 2015 dans The Whole Truth, un thriller avec Keanu Reeves. Bon, c’était pas lourd mais j’étais content pour elle. Néanmoins, j’étais loin de m’imaginer qu’elle allait devenir une icône des excès de la chirurgie du même calibre que Meg Ryan en une seule apparition publique. C’est LA photo qui circule sur les internets sociaux cette semaine : Renée Zellweger, 45 ans, est réapparue sur un tapis rouge pour la première fois depuis des lustres, à la soirée Women in Hollywood du magazine Elle à Los Angeles. Et certaines personnes ne l’ont pas reconnue. La faute à un visage apparemment différent, qu’on a vite attribué à des dizaines d’opérations chirurgicales. Et pourtant, les commentateurs de tous bords, dont j’ai fait partie, sont comme gênés aux entournures dans leur réflexe de surgery bashing. Oulala, la vilaine actrice qui refuse de vieillir et qui s’est fait charcuter et botoxer la gueule ! Sauf que… Sauf que le résultat n’est, en fait, pas si monstrueux que ça.

 

 

 

Et pour cause. Aussi étonnant que cela puisse paraître, il semblerait que Renée Zellweger ne soit pas devenue une étrange créature liftée et retouchée de partout, et c’est peut-être ce qui étonne et déclenche autant de conversations, de manière si durable (on est quand même jeudi, merde). Elle a vraiment l’air d’avoir 45 ans et d’aller bien, et elle ne ressemble pas à Jocelyn Wildenstein.

 

 

Jocelyn-Wildenstein

 

 

M’est avis que si Renée Zellweger avait réellement ressemblé à un mérou ou à Marie-Franche de Qui veut épouser mon fils ? (Comment ça, « un mérou ou Marie-Franche c’est la même chose » ?), on se serait tous fendus mardi matin d’un « Oh, quel dommage, elle était si mignonne, elle avait une beauté si atypique » et on serait tous passés à autre chose depuis.

 

 

 

La vérité, c’est que Renée Zellweger est mince, qu’elle a 45 ans, et qu’elle a fait un lifting des paupières qui lui agrandit le regard. C’est tout (si elle a fait plus, c’est plutôt discret). Et c’est même une plutôt jolie femme de 45 ans. Mais le changement est en apparence si radical qu’il étonne et donne mécaniquement envie de le commenter : ce n’est pas monstrueux, comme résultat, c’est juste COM-PLÈ-TE-MENT différent de ce qu’on connaissait d’elle jusqu’à présent. Mais ça reste un visage assez naturel, si l’on fait abstraction du contraste avec la tête de l’actrice en 2004. Pas un visage en plastique, mais du coup, un visage qui nous invalide un peu ce qu’on croyait être la norme des visages retouchés. Si on avait dû imaginer Renée Zellweger liftée, avant lundi, on aurait imaginé autre chose. Ce nouveau visage va à l’encontre de nos préjugés sur la chirurgie. En fait, il nous fascine, même.

 

zellweger
Mais si on y regarde de près, la bouche n’a pas vraiment changé depuis dix ans, le nez non plus, l’oval du visage et le menton n’ont pas bougé. Non, vraiment, à part les yeux et la coiffure, en vrai, il n’y a pas tant de changements que cela… et pourtant Renée Zellweger ne ressemble plus vraiment à Renée Zellweger.

 

 

 

La faute à une carrière qui a réellement décollé grâce à ses changements de poids et d’apparence physique au début des années 2000 : Nurse Betty >>>  Bridget Jones >>> Chicago >>> Cold Mountain >>> Bridget Jones 2 >>> Miss Potter… et aux multiples commentaires qui ont accompagné ces changements. Outre le fait que Renée Zellweger n’avait plus vraiment fait parler d’elle depuis huit ans de ce côté-ci de l’Atlantique, on en était restés à l’idée de cette actrice kamikaze du changement d’apparence physique (bien avant Christian Bale ou Matthew McConaughey, d’ailleurs) (très intéressant article de Michaël Atlan, de FUN CULTURE POP, à ce sujet dans Slate, en début de mois), qui n’avait jamais vraiment perdu ses pommettes post-Bridget Jones et qui arborait un regard adorablement plissé lorsqu’elle souriait, au point de susciter quelques moqueries.

 

renee zellweger candy
Mais vraiment, à part les yeux et le fait qu’elle soit aussi mince que dans sa prime jeunesse (tu sais, avant Bridget Jones, quand personne ne la connaissait), je ne vois pas trop en quoi la Renée Zellweger de 45 ans d’aujourd’hui paraît si incongrue au regard de ce qu’était la Renée Zellweger de 25 ans dans Massacre à la Tronçonneuse : Nouvelle Génération :

 

renée zellweger texas chainsaw
Ou celle qui avait 27 ans dans Jerry Maguire :

 

 

dorothy boyd

 

 

Ou celle qui avait 30 ans dans The Bachelor :

 

renee zellweger the bachelor

 

 

 

Ou celle qui avait 31 ans dans Nurse Betty :

 

renee-zellweger-nursebetty

 

Ni même celle de 2013 aux Oscars :

 

85th Annual Academy Awards - Arrivals

 

C’est juste une femme qu’on associe encore à cette fichue Bridget Jones au sourire crispé, qui a 45 ans et qui a fait un lifting du regard parce qu’elle avait des poches sous les yeux et des paupières un peu lourdes, et que son regard était peut-être un peu trop plissé à son goût. Et surtout une célébrité, une « propriété publique », dont le changement si radical nous interroge sur le « droit » des actrices à vieillir comme elles l’entendent ou selon des standards à la fois conventionnels et glamour : pourra-t-elle à nouveau tourner si sa marque, son « logo », n’est plus le même ? C’est un risque, de toucher ainsi à son gagne-pain. Pour une actrice qui avait disparu des plateaux ciné depuis cinq ans sans que personne ne semble relever, ça doit faire drôle. Peut-être que tout cela a manqué de « transition », du coup, dans l’imaginaire collectif. Mais franchement, ça va, quoi, elle a juste les yeux moins en amande qu’avant.

Sinon, elle a changé de coiffure et elle est aussi mince qu’à l’époque de Chicago, ni plus ni moins. Donc oui, la chirurgie du regard, ça te change complètement un visage. Ce qui tend à démontrer, si besoin était, que les yeux sont une caractéristique cruciale de notre identité physique et sociale. Bon, et donc ? C’est si grave que ça ? Faut-il impérativement que l’effort pour rester jeune (ou simplement pour avoir une apparence qu’on aime davantage) ait la politesse d’être invisible ?

2 réflexions au sujet de « Renée Zellweger a 45 ans et un lifting des paupières : peut-être qu’on devrait arrêter de s’exciter deux minutes »

  1. Je suis tellement d’accord avec toi. J’ai trouvé cela très dérangeant qu’autant d’articles soient consacré à si peu.
    Qu’on la laisse tranquille, elle l’a bien mérité

  2. J’ai bien aimé ton article ! ! Je suis totalement d’accord avec toi ! et je suis sûre que nous sommes beaucoup à partager cet avis, mais ce sont les médias qui sont référencés sur Google et ce sont eux aussi qui prennent la peine d’ecire des articles desquels ils inondent internet et la télé.
    Moi je la trouve très jolie et quand mon amie au cinéma m’a dit qu elle avait été liftée j’étais sûre que non, elle est trop ridee du visage pour cela. Je dirais même qu’elle fait plus que 45 ans donc avec un lifting ça me semblait impossible. Par contre, ma tante a fait un lifting des yeux et c’est clair que Renée zelweger a fait cela. Vous avez raison c’est la seule différence. Elles étaient très tombantes, ce qui pouvant être craquant à 30 ans et bcp moins à 45. Je la comprends.
    De toutes façons c’est très bien fait et son corps lui appartient, je ne vois pas le problème.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*