12 mois, 12 moments pop qui ont fait 2014

L’année se termine et, sans qu’on sache trop pourquoi, l’ambiance est toute grise. Comme si 2014 n’avait rien apporté de génial ou de mémorable. Il faut dire que les grandes popstars n’ont pas vraiment illuminé l’année et que le moral mondial semble s’être enlisé dans une vague lassitude post-crise, du genre résignation un peu blasée et fatigue de vivre cette époque complexe dont on espère qu’elle nous mènera, sans avoir à trop s’activer, vers des lendemains qui chantent, une nouvelle ère sans chômage, sans guerres, sans obscurantisme, sans fanatismes, sans individus largués au bord de la route parce qu’ils n’arrivent plus à s’adapter. Une nouvelle ère où on aura enfin réussi à dépasser tout ce qui fait de nos années 2010 une forme de sinistrose géante. Et si, dans la musique comme dans les autres arts, des couleurs criardes, des sons dance putassiers, des stars spectaculairement vulgos et des gros bateleurs ont réussi à faire illusion pendant quelque temps pour nous faire oublier le gris ambiant, 2014 aura été une année bizarrement atone.

 

 

Janvier

 

 

 

30 janvier – En ce début d’année, on ne le sait pas encore, mais les divas de la pop nous ont abandonnés. Après un lancement prometteur fin 2014, Beyoncé sera tellement occupée par sa tournée qu’elle sera, globalement, absente des charts tout au long de l’année (à l’exception de Drunk In Love, seul tube effectif de son album éponyme). Malgré le bruit favorable des mois précédents, Miley Cyrus ne fera plus grand-chose non plus. Katy Perry refera un tube, mais ne retrouvera plus l’état de grâce de Teenage Dream dans les charts avec ses singles suivants. Britney ne poursuivra pas la promotion de Britney Jean. Rihanna, absente pour la première fois depuis 2009 des nouveautés au rayon albums, ne livrera pas, comme certains l’avaient espéré, un nouvel effort début 2014.

 

Heureusement, pour nous rassurer, Shakira et Rihanna sortent un duo, Can’t Remember To Forget You, qui fera un carton pendant trois semaines… avant de redisparaître aussi sec des charts comme de la mémoire collective : passé le mois de février, je n’ai plus entendu cette chanson nulle part, bizarrement.

Une réflexion au sujet de « 12 mois, 12 moments pop qui ont fait 2014 »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*