The Librarians, série vintage

librarians-series-tnt

Qu’est-ce qui leur a pris, à TNT ? La petite chaîne câblée américaine, qui produit Falling Skies et Rizzoli & Isles, a pris l’étrange décision de faire de sa franchise de téléfilms The Librarian une série, mais dans laquelle le héros Flynn Carsen (Noah Wyle) n’aurait plus le rôle principal… Une stratégie étrange, pour un produit dont on se demande bien quelle peut être sa viabilité sous un format série…

 

Au départ, The Librarian, c’est donc un premier téléfilm, diffusé en décembre 2004, avec Noah Wyle, l’ex-docteur Carteeeeeeeeer d’Urgences, dans le rôle principal de Flynn Carsen, un jeune homme propulsé conservateur d’une bibliothèque ultra-secrète, dont l’objectif est de protéger les objets magiques de différentes légendes ultra-célèbres (Excalibur, la pierre philosophale…) contre des méchants.

 

Il y a donc eu trois téléfilms :

 

Librarian_Quest_for_the_Spear_2004

Les Aventures de Flynn Carson : Le Mystère de la lance sacrée (The Librarian: Quest for the Spear) diffusé en 2004

 

 

Librarian-_Return_to_King_Solomon's_Mines

Les Aventures de Flynn Carson : Le Trésor du roi Salomon (The Librarian: Return to King Solomon’s Mines) en 2006

 

Librarian-_Curse_of_the_Judas_Chalice

Les Aventures de Flynn Carson : Le Secret de la coupe maudite (The Librarian: The Curse of the Judas Chalice) en 2008

 

 

Des téléfilms un peu kitsch, qui fleuraient bon les 90’s, Sydney Fox l’aventurière et les instants les plus cheap d’Indiana Jones, mais qui faisaient de bons divertissements de Noël (les trois films ont été diffusés par TNT en décembre) pour peu qu’on ne soit pas trop regardant sur les effets spéciaux et qu’on ait juste envie de regarder un bon gros téléfilm d’aventures à l’ancienne. Et puis la saga s’était arrêtée à ce troisième téléfilm, et on pouvait penser qu’on n’en entendrait plus parler.

 

 

the-librarians

 

Mais voila que TNT relance la franchise avec une série en bonne et due forme :  dix épisodes commandés, pour une première saison qui devrait tirer jusqu’en février 2015. Mais avec un twist : c’est un spin-off. The Librarian devient The Librarians, le héros originel, Flynn Carson, n’y tiendra plus qu’un rôle secondaire, recrutant et formant les trois héros, des « libraires » potentiels qui n’avaient pas été « activés » au moment où, dix ans plus tôt, c’est lui qui avait été désigné pour le job (une mythologie très Buffy-esque, très 90’s). Forcément, ils sont plus jeunes que lui, aussi. Et comme Noah Wyle retournera probablement assez vite à d’autres occupations, on a collé à nos trois libraires potentiels une protectrice, en la personne d’Eve Baird (Rebecca Romijn), une ex-militaire experte en self-défense, qui servira d’héroïne à la série. Bon, elle a la crédibilité d’Ally McBeal au kung-fu et la souplesse d’un fer à repasser au combat, mais c’est la plus connue du lot alors…

 

 

Sauf que… bah ça ne prend pas. Autant je suis prêt à être tolérant devant un téléfilm d’aventures de Noël un peu branque et au comique enfantin un peu débile (l’investissement de temps et d’affect étant minimal), autant je vais avoir du mal à me fader dix épisodes, si ce n’est plus, d’une intrigue grotesque à base d’histoires mythologiques archi-rebattues (en l’occurrence, ici, des variations sur la couronne du Roi Arthur et les Chevaliers de la Table Ronde) et d’effets spéciaux datant de 1997. Si je voulais ça, je préférerais me refaire l’intégrale de Xena la guerrière. Alors certes, c’est du divertissement familial rigolo et fauché  à prendre au cinquantième degré, et tout, mais est-ce que le format téléfilm ne suffisait pas ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*