Ariana Grande – One Last Time

 

 

Ariana Grande n’est pas exactement ce qu’on peut appeler une artiste dérangeante, avec sa ponytail de collégienne et ses vocalises prétendant rivaliser avec ce que fût la jeune Mariah Carey il y a vingt-cinq ans. Elle nous sert, avec son nouveau single One Last Time, la même soupe électro-dance gentillette qui a fait le succès de Break Free, son duo avec Zedd, à l’automne dernier (mais qui ne lui a pas franchement porté chance de notre côté de l’Atlantique). En tout cas le genre de son avec synthétiseurs mélodiques des années 80 qu’on verrait bien illustré par le même genre de soutien-gorge à canons et autres effets spéciaux ridicules qu’elle arborait fièrement dans son dernier clip.

 

 

 

Bon, ici, on a une apocalypse à ciel rose, mais c’est quand même moins kitsch. Reste que l’inspiration de l’univers de J.J. Abrams est un peu grossière (Lost, Cloverfield), bien que saupoudrée d’un peu de La Guerre des Mondes, et qu’à la limite ce serait passable si ce n’était pas ouvertement le plagiat d’un autre clip, d’un groupe australien nettement moins mainstream :

 

 

 

Mais bon, à force que les popstars fassent ce genre de « boulette », je finis par me demander si elles ne le font pas exprès pour que la presse en ligne et les twittos parlent de leur clip dont ils n’auraient à peu près eu rien à battre, autrement. Ou alors j’ai l’esprit tordu. Quant à la version « duo avec Kendji » envoyé aux radios françaises, je n’en pense rien. Enfin, rien de plus que ce que je pensais déjà il y a cinq ans des featuring frenchies de titres pop anglo-saxons qui se défendent très bien sans. Au moins peut-on se dire, cette fois-ci, que Kendji n’est pas Tyssem (qui ?), et que ces deux popularités additionnées ont une chance de favoriser des ventes…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*