Katy Perry Super Bowl Halftime Show 2015

 

 

Ce n’était pas le live du siècle, d’ailleurs le Halftime Show ne l’est jamais vraiment, c’est le bordel, ça part dans tous les sens, ça dure à peine dix minutes et le public hurle pendant à peu près l’intégralité de la performance, mais c’est aussi un déluge de pyrotechnie, de couleurs criardes et de délire mégalo comme l’Europe ne saura peut-être jamais les faire (m’est avis que quelques artistes K-Pop font encore plus fort, encore plus kitsch, encore plus bariolé à l’occasion) (oui, les requins danseurs sont kitsch, mais bon, je crois que c’était le but, hein).

 

katy-perry-super-bowl-halftime

 

Katy Perry, même si elle est incapable de tenir la note en live sur Firework, a globalement assuré sa prestation, et réaffirmé sans rougir son statut de superstar de la pop US, que depuis le début de la décennie seules ses frenemies Rihanna et Taylor Swift lui ont disputé. Au final ce n’est pas aussi culte (mais pas plus raté) que Beyoncé ou Madonna, mais nettement moins oubliable que Bruno Mars. On attend de voir si Missy Elliott va en profiter pour revenir pour de bon, et si Lenny Kravitz va bénéficier de son caméo un peu inutile sur I Kissed A Girl avec ses propres disques, dans les prochains mois. Katy Perry, bonne fée de la pop (mais qui n’en a pas profité pour sauver Ciara de l’oubli en l’invitant sur Lose Control, faut pas déconner non plus).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*