Brandon Flowers – Can’t Deny My Love

 

 

 

Même s’ils sont un peu connus des auditeurs de certaines stations de radio et qu’ils ont une fanbase française, on ne peut pas dire que The Killers, après le diptyque Somebody Told Me / Mr Brightside en 2004, ait réellement eu le parcours stellaire d’un Coldplay ou d’un Maroon 5. Le groupe de Brandon Flowers, s’il réussit généralement à classer chaque nouvel album dans le top 20 dans la plupart des pays, notamment anglo-saxons, se heurte toujours, en France, à des classements moins glorieux. Et ça n’a guère été mieux pour Flamingo, le premier essai solo de Brandon Flowers, il y a cinq ans.

 

La faute à un manque de hits ? Même pas, When You Were Young, Bones ou Human ayant fait leur petit effet, ailleurs, en leurs temps respectifs. Mais pas trop en France. On se demande donc si Can’t Deny My Love, le nouveau lead single de Brandon Flowers (pour son album The Desired Effects, attendu en mai), va réellement réussir à inverser la donne. Mais comment résister à ces couplets cold wave et à ce refrain pop-rock à la mélodie renversante ? L’esthétique far west au XVIIIème siècle est-elle trop clivante ? Les radios françaises mainstream attendent-elles un numéro un en Angleterre pour se lancer ? Il semble que parfois, le « produit » pop soit juste trop anglo-saxon pour s’imposer chez nous. On ne saura jamais trop pourquoi, mais c’est ainsi : sauf surprise, Brandon Flowers devrait encore faire des passages très discrets dans nos charts nationaux, avant de repartir dans de nouvelles aventures en groupe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*