Fyfe – Solace

 

 

Alors que Sam Smith a conquis la planète en 2014, la pop britannique continue de déverser sur le marché son flot de minets imberbes impeccablement peignés et subtilement rétros, dans des registres aussi divers que l’électro (Years & Years) ou le rock folkisant (George Ezra). Pas toujours hyper fun, mais une manière de concilier (dans un élan tout à fait paradoxal) l’attrait des lectrices de Star Club et le respect de la presse musicale « sérieuse ». Et puis, parfois, les mélodies sont au rendez-vous.

 

fyfe

 

Cela fait maintenant un peu plus de quatre ans que le jeune Paul Dixon sort des EPs et des singles qui ne dépassent pas trop les sphères de la presse musicale britannique, tentant d’imposer sa soul subtile et mélancolique, avec son projet musical Fyfe. On ne peut pas vraiment dire qu’il a fait des vagues jusqu’à présent. Mais son premier album, Control, est sorti il y a quelques jours, et a livré le clip de Solace, qui pourrait bien, près de deux ans après sa « première » sortie, l’aider à se faire remarquer au-delà des petits cercles underground. Certes, ce truc de la peinture est un peu « arty-prétentieux » sur les bords et rappelle un clip affreux de Mylène Farmer, mais le refrain Living isn’t easy, when you’ve been free and it’s taken away / I will lay my head down, until some sense has been found mettra tout le monde d’accord, dans le genre earworm, si la machine promotionnelle se lance correctement. Une charmante découverte, en tout cas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*