Meghan Trainor – Dear Future Husband

 

 

 

La hype étant retombée autour de All About That Bass, et le second single Lips Are Moving, logiquement moins puissant dans les charts, s’essoufflant tranquillement, Meghan Trainor vogue désormais vers ce qui devrait en principe être son rythme de croisière des prochains mois : le succès et les ventes d’une chanteuse pop archi-mainstream, sympathique et proprette, aux confins de l’anti-cool.


meghan trainor dear future husband jacket

 

On pense, lorsqu’on écoute Dear Future Husband, à des chanteuses comme Natasha Bedingfield, Hilary Duff ou Colbie Caillat : inoffensives au possible, avec un ou deux hits radio à leur crédit, un univers coloré-cheerful-limite-kitsch, et une fanbase essentiellement composée de petites filles et de leurs mamans, rassurées par leur absence d’aspérités. Le producteur de Meghan Trainor, Kevin Kadish, s’était d’ailleurs surtout fait connaître, auparavant, pour son travail avec les très lisses Jason Mraz ou Stacie Orrico. Trainor a deux traits distinctifs face à cette concurrence saveur yaourt nature : son discours sur le droit de ne pas faire du 34, et une sonorité subtilement rétro 60’s. Pour le reste, c’est la même tambouille romantico-pop prête pour le top 40 que ses consœurs, avec sous couvert d’un discours « social » la même déprimante tendance de la pop féminine à définir le bonheur avant tout par la séduction et la saine conjugalité.

 

 

Ce n’est pas demain que Meghan Trainor va révolutionner la pop, mais avec son succès encore récent et la position très particulière qu’elle occupe dans le paysage culturel US, il n’est pas dit qu’on n’entendra plus parler d’elle. Par contre, et à moins de sortir de son « jus » musical, je vois mal comment la promotion de Title, son troisième album (eh oui, Meghan Trainor a beau être une révélation de 2014, ce n’était pas une débutante), pourrait connaître un nouveau pic de ventes et d’intérêt médiatique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*