La Pop-Pouffe d’avril

 

 

Oui, bien évidemment, je sais, on attend tous, mais genre absolument tous, sur cette planète,  le comeback de Godney Britney pour décréter que le mois d’avril a livré son dû de musique pop. Mais c’est sans compter le fait que je n’avais jamais, jusqu’à présent, pris la peine de classer Charli XCX, qui enchaîne les guests et les featurings musicaux comme Kate Moss enchaîne les contrats publicitaires, dans mon bestiaire des pop-pouffes : il y a en fait peu de popstars aussi omniprésentes qu’elles ces derniers mois. Britney attendra donc le mois de mai (il est d’ailleurs possible que le clip de Pretty Girls ne sorte pas avant).

 

charli xcx tinashe ty dolla sign

 

Et un an après Fancy, la revoilà en featuring sur un titre où elle vole, de nouveau, la vedette au lead artist. Fancy doit énormément de son succès au refrain chanté par la jeune Charlotte Aitchison, et il en ira vraisemblablement de même pour Drop That Kitty, single faussement hip hop qui vaut surtout pour son refrain R’n’B débilo-putassier et son clip zarbi avec de pauvres danseuses qui ont se sont fait filmer l’entrejambe et ont tourné des chorés impeccables pour au final se faire coller une tronche de chat sur la gueule en post-production comme un vulgaire gif. La présence de Tinashe, qui revient sérieusement à la charge dans l’espoir de percer et d’avoir enfin ses entrées sur les playlists des teenagers du monde entier, ne gâche rien : enfin, il y a à nouveau quelqu’un pour danser avec enthousiasme des chorégraphies collectives dans les clips, ce qui semble avoir été abandonné par toutes les pop-pouffes d’Occident depuis que Beyoncé et Lady Gaga leur ont montré qu’elles pouvaient aller se rhabiller (ou ont fini par lasser tout le monde, va savoir), au tournant des années 2010. Il restait bien les dindes de la K-Pop, mais bon, ce n’est toujours pas mon kif, tout ce plastique et ces fonds verts illustrant une électro-dance souvent synthétique et agressive au possible. Mais là, on retrouve de la danse, du R’n’B, des chorés qu’on a envie d’apprendre par coeur comme à la grande époque des girls bands et du R’n’B roi. Et c’est chouette. Dans le même genre, on a Somebody, de Natalie La Rose, qui commence aussi à grimper dans les charts US.

drop that kitty dancers

Passons donc sur la subtilité inhérente aux chansons (surtout dans le hip-hop) où il est questions de minous, la fake ambiance hipster banlieusarde qui pue la parodie de clip R’n’B/Rap, et le clickbait un peu stupide et so 2011 de ces danseuses à têtes de lolcats, et amusons-nous de l’efficacité insidieuse de ce nouveau prétendant au titre de tube de l’été 2015.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*