Le triste déterminisme du box-office mondial

June 20th, 2014 @ 02:40:02

 

Parmi mes habitudes un peu grotesques, guidées par ma manie des classements et des hit-parades, se trouve ma visite régulière de la page Wikipédia intitulée « Liste des plus gros succès du box-office mondial ». Une page dont le principal attribut, un tableau listant les 100 plus gros succès, en termes de recettes, du box-office mondial de tous les temps, évolue régulièrement, au gré des nouvelles entrées. Enfin, je dis régulièrement, mais je veux surtout dire vite. Alors certes, s’il y a de plus en plus de films qui dépassent le milliard de dollars de recettes (il n’y en avait que 4 en 2008, 21 à présent), on sait que c’est en grande partie à cause de l’inflation, la place de ciné plein tarif coûtant désormais le prix d’un scooter. Le petit tableau montrant le top 10 « tenant compte de l’inflation » est d’ailleurs un peu plus équilibré (et moins mobile), en termes de répartition des succès dans le temps, que le grand.

 

box office mondial inflation

 

Mais tout de même, quelle déprime, de constater que, sur le seul chiffre des recettes mondiales cumulées, la quasi-intégralité du Top 20 a moins de 15 ans (trois exceptions, Titanic, Star Wars Episode 1, et Jurassic Park, qui ont pourtant vu leur marque bouger à l’occasion de récentes re-sorties en salles) :

 

box office mondial hors inflation

 

Pire, plus de la moitié (14) datent des années 2010. Et surtout, tous, sans exception (si ce n’est La Reine des Neiges, dont la suite est d’ores et déjà prévue), sont des suites ou des films s’inscrivant dans une saga. Le succès en salles est devenu une recette bien huilée, se pensant et se déclinant sous forme de marques, toujours plus rentables au fur et à mesure qu’un nouveau film s’ajoute à la liste des « produits dérivés ».

November 1st, 2013 @ 20:49:50

Ce n’est pas demain que les grands studios vont arrêter de nous chier de la franchise Marvel et des suites au kilomètre. Même si, du coup, des records comme ceux de Fast & Furious 7 ou Avengers ne veulent plus dire grand’chose, tant il est certain qu’au moins un nouveau film les rejoindra dans le top 10 d’ici un an.

Si l’on peut s’étonner de ne trouver là que des films anglo-saxons (les énormes marchés asiatiques de Bollywood and co, avec leurs énormes bases de spectateurs, ne s’imposent guère ici, peut-être parce que la place de ciné n’y coûte pas un bras – ou bien parce que ces films sont « oubliés » dans ce classement), on relèvera aussi que de très bruyantes franchises, à différents stades d’exploitation (Guardians of the Galaxy, Hunger Games, Twilight, Shrek, Ice Age…) n’ont pas réussi à se glisser dans le Top 20 ou à dépasser le milliard (ce qui, pour l’instant, revient au même). Ce qui est toujours rassurant, quand on imagine que Fifty Shades of Grey ou Lucy auraient pu se frayer un chemin dans cette liste, si le masochisme était universellement partagé. En attendant les dégâts que Jurassic World, Terminator : Genisys et les Minions risquent de faire dans le classement d’ici le mois de septembre…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*