Tove Lo – Timebomb

 

 

Tove Lo poursuit l’exploitation de Queen of the Clouds avec Timebomb, l’un de ses extraits les plus percutants, dont les couplets montant en puissance et le refrain littéralement explosif vous resteront en tête tout l’été. Parlant d’un couple qui ne croit pas trop en ses chances de durer (du moins, du côté de la narratrice), la chanson n’incite pas trop à l’optimisme.

 

We’re not forever
You’re not the one
You and I, we’re a time
Bomb bomb bomb bomb
Bomb bomb bomb bomb

tove lo timebomb couples

 

Mais le clip, minimaliste et joliment chorégraphié sur une plage, laisse entrevoir des notes d’espoir chez ses figurants / danseurs, qui s’engueulent et se réconcilient sans cesse sur la même estrade que la chanteuse, favorisant plutôt la partie du couplet qui estime que « we could be the best thing ever ». Un patchwork impeccablement équitable de représentativité ethnique et sexuelle, illustrant un peu lourdement (pour 2015, en tout cas) l’universalité du propos : la passion amoureuse, c’est beau, c’est fort, même si on risque de se faire mal aussi fort qu’on s’aime, et de se quitter avec violence et ressentiment. En gros, hein. Mais bon, y’a des couples très amoureux et très équilibrés aussi. Faut croire que là où il n’y a pas de névroses il n’y a pas de plaisir. N’empêche que ça fonctionne : le clip est joli, les couples sont beaux, ça fait écho en nous, et l’efficacité de la mélodie de Timebomb fait le reste. L’un des outsiders pour le tube de l’été, en somme, dans la mesure où on peut légitimement espérer que la chanteuse est là pour longtemps, et où on a entendu bien pire sur une plage. Ah, et on voit la chanteuse nue dans le sable, aussi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*