Sylvie Joly In Memoriam

 

sylvie joly pierre et gilles

 

Pour Catherine, qui passait encore régulièrement à la télévision et qui m’amusait tant. Pour la femme drôle et sensible qu’elle était sur les plateaux télé. Et pour l’icône gay qu’elle était pour ceux de la génération juste au-dessus de la mienne (je suis un peu jeune pour avoir connu ses heures de gloires dans les années 80). On n’a pas tant d’icônes gays que ça, en France.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*