Wes Craven In Memoriam

wes craven scream 1996

Lorsque le décès de Wes Craven a été annoncé hier matin, je n’ai pas vraiment réagi tout de suite, à part en retweetant un article qui m’avait informé de la nouvelle. Pourtant, c’est un petit bout de pop culture qui s’en va avec ce monsieur, qu’on réduit à sa carrière dans le cinéma d’horreur mais qui tenta pourtant, avec moins de succès certes, de s’aventurer dans d’autres territoires (la série Castle, Music of The Heart, Paris je t’aime).

 

wes craven

 

Rien à faire, toutefois, il restera considéré comme un maître du cinéma d’horreur pour la postérité, et comme le réalisateur dont la carrière, s’étalant sur près de cinq décennies, explosa trois fois, au bénéfice de trois lucratives franchises horrifiques : La Colline a des yeux dans les 70s, la série des Freddy Krueger dans les 80s, la saga Scream dans les années 90. A chaque fois, un peu par surprise, aux yeux de cinéphiles qui le croyaient fini, le bonhomme ayant par ailleurs une fâcheuse tendance à jouer les producteurs dans un tas de séries Z d’horreur, qui prouvent sa bonne foi et sa fidélité à son genre de prédilection, mais nuisaient un peu à son aura de génie incontesté du box-office, version slasher.

 

 

 

Ce qui est fort, c’est tout de même cette constance, et l’idée qu’il est un maître de l’horreur pour les gens qui ont eu 15 ans dans les 70s, un maître du gore pour ceux qui ont eu 15 ans dans les 80s, un maître du slasher méta pour ceux qui ont eu 15 ans dans les 90s. Trois générations qui l’ont connu et apprécié pour des films et des raisons finalement assez différents. Pour ma part, je garderai toujours Scream parmi mes références ciné et mes gros souvenirs d’émotions fortes, et me rappellerai que Wes Craven a engendré une filmo à la fois géniale et pourrie, brillante et tordue, étrangement cohérente de bout en bout. On ne sait pas trop, désormais, si l’on doit se réjouir du fait qu’il ne réalisera jamais Scream 5 et Scream 6, qui étaient plus ou moins prévus pour faire suite à Scream 4 en 2011 dans le cadre d’une nouvelle trilogie (mais étaient un peu tombés aux oubliettes à cause des résultats décevants de Scream 4 au box-office), ou si l’on doit s’inquiéter à l’idée que d’autres reprennent le flambeau et essorent la saga des aventures de Sydney Prescott jusqu’à la dernière goutte de médiocrité. D’ici là, la série Scream, sur MTV (dont il était producteur exécutif et dont la saison 1 s’achève ce soir aux Etats-Unis) lui survivra l’année prochaine, avec une saison 2, et on se souviendra des scènes cultes et acteurs plus ou moins connus qui ont connu leur heure de gloire, voire un tremplin inespéré, dans ses films. Sa science du casting révèle, aussi, de clins d’oeil en caméos, de daubes confidentielles en succès mondiaux, qu’il avait une haute conscience de son apport à la pop culture contemporaine :

 

wes craven scream drew barrymore
Drew Barrymore dans la myhtique scène d’introduction de Scream

 

wes craven dee wallace
Dee Wallace dans La Colline a des yeux

 

 

wes craven emma roberts scream 4
Emma Roberts dans Scream 4

 

 

wes craven jada pinkett
Jada Pinkett dans Scream 2

 

wes craven jerry o connell
Jerry O’Connell dans Scream 2

 

wes craven johnny depp
Johnny Depp dans Les Griffes de la Nuit

 

wes craven liev schreiber
Liev Schreiber dans Scream 2

 

wes craven lucy hale
Lucy Hale dans Scream 4

 

wes craven michael berryman
Michael Berryman dans La Colline a des yeux

 

Patrick Dempsey dans Scream 3
Patrick Dempsey dans Scream 3

 

wes craven paris je t'aime
Emily Mortimer et Rufus Sewell dans Paris je t’aime

 

wes craven anna paquin kristen bell
Anna Paquin et Kristen Bell dans Scream 4

 

wes craven roman bridger scream 3
Scott Poley dans Scream 3

 

wes craven scream 2 sarah michelle gellar
Sarah Michelle Gellar dans Scream 2

 

wes craven scream 4 marnie
Britt Robertson dans Scream 4

 

wes craven scream-4 hayden pannettiere
Hayden Panettiere dans Scream 4

 

wes craven sharon stone
Sharon Stone dans Deadly Blessing

 

DSC_4610.NEF
Alison Brie dans Scream 4

 

wes craven susan lucci
Susan Lucci dans Invitation To Hell

 

wes craven tim oliphant
Timothy Olyphant dans Scream 2

 

wes craven vampire in brooklyn eddie murphy
Eddie Murphy dans Vampire in Brooklyn

 

wes-craven-david-arquette-courteney-cox-scream-2-(1997)
David Arquette et Courtney Cox dans Scream 2

 

 

 

wes-craven-parker-posey-scream-3
Parker Posey dans Scream 3

 

 

wes-craven-patricia-arquette
Patricia Arquette dans Les Griffes du cauchemar

 

 

RACHEL McADAMS and CILLIAN MURPHY star in DreamWorks Pictures' suspense thriller at 30,000 feet, RED EYE, directed by Wes Craven.
Rachel McAdams et Cillian Murphy dans Red Eye

 

wes-craven-Rose-McGowan-Scream-Garage-Scene
Rose McGowan dans Scream

 

 

 

 

Une réflexion au sujet de « Wes Craven In Memoriam »

  1. Très bonne rétrospective. Et entièrement d’accord : Wes Craven est un pan de la pop culture à lui tout seul. Les Screams ont rythmé mon adolescence et bordel ce que c’était bon !

    Ce mec avait une très grande culture du cinéma d’horreur et proposait un véritable cinéma de référence dans ce registre. C’est incroyable, malgré leur caractère très commercial et « teen movie », a quel point les Screams s’érigent comme des références à de nombreux chef d’œuvre de l’épouvante, ce qui leur donne un intérêt assez singulier (en particulier le Scream 2).

    Ce mec a effectivement apporter sa part de culte au cinéma !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*