Missy Elliott – Pep Rally

 

 

 

L’air de rien, cela fait déjà un an que s’est annoncé le comeback de Missy Elliott, avec son apparition lors de la performance de Katy Perry pour le Halftime Show du Super Bowl 2015. Depuis, pas grandèchose à se mettre sous la dent : un single avec Pharrell, WTF (Where They From), qui n’a pas vraiment fait de vagues dans les charts mondiaux et qui plafonne péniblement sous les 35 millions de vues sur YouTube au bout de trois mois ; et un featuring sur un titre du projet Jack Ü, qui a vite été éclipsé par le succès de Where Are Ü Now, le single du duo Skrillex / Diplo avec Justin Bieber… Bref, on est loin des plébiscites rencontrés, en leur temps, par Work It, Lose Control ou Get Ur Freak On, qui l’ont propulsée reine du hip-hop et continuent de lui donner cette aura de rappeuse-culte aujourd’hui. Et même pour les Grammy Awards, dont elle est pourtant une habituée en tant qu’interprète ou de productrice, nulle trace d’elle au sein des nominations de cette année.

 

missy elliott wtf

 

A la manière de la promotion de ANTI par Rihanna, on commence à sentir comme une fébrilité, une frilosité dans la communication entourant le comeback de Missy Elliott. On sait qu’elle a été en studio avec Timbaland, mais rien ne filtre vraiment. Il se murmure que l’album est prêt, mais rien d’officiel ne sort. Elle pourrait sortir des singles, mais elle a à peine promu WTF (Where They From) et elle a balancé un audio, sans lyric video ni clip, de Pep Rally en loucedé juste avant le Super Bowl 2016. Un peu plus et on pourrait croire qu’elle est larguée, ou qu’elle a tellement peur de se planter auprès d’une nouvelle génération (et d’une ancienne qui, depuis son dernier album, a complètement changé sa manière de consommer la musique), qu’elle n’y va pas franchement, trempe l’orteil dans le grand bain et attend un signe d’approbation avant de se lancer. A moins que ce ne soit pas elle, mais son label… Car à 44 ans, et avec près de dix ans d’absence médiatique sous la semelle, Missy Elliott n’est peut-être plus exactement une « A-List Superstar » avec lead single assuré de s’installer dans le Top 10 à sa sortie. Peut-être n’y a-t-il tout simplement plus la même armada marketing derrière elle pour la pousser sur toutes les timelines de la planète. Mais comme pour Rihanna, méga-hits à la clé ou pas, il reste encore un public qui l’attend et qui, numéro 1 des ventes ou pas, a hâte de voir ce qu’elle a proposer en 2016. Allez, courage Missy, on est impatients de te voir faire un revival des années 2000 avec Timbaland, Tweet, Nelly Furtado, Ciara et tous ces gens que les années 2010 ont planqué sous un tapis avec la poussière de leur adolescence.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*