Rihanna – Work (Clip)

 

 

 

 

Tout ça pour ça. En ce qui concerne Anti et son lead single Work, ce n’est pas vraiment la cata dans les charts (malgré une relative chute, passée la première semaine, pour l’album, et un maintien relatif dans les Top 10 mondiaux pour le single – et [edit 23/02] un improbable n°1 au Billboard Hot 100 – la chanteuse a habitué à mieux), mais bon, après tous les mois de teasers et l’attente qu’on pouvait imaginer autour du projet, c’est pas exactement le démarrage du siècle, quoi. On passe aux choses sérieuses aujourd’hui avec le lancement du clip de Work, encore un duo avec Drake, donc encore un clip assez basique dans lequel la barbadienne fait montre de son alchimie sexuelle naturelle avec le rappeur canadien. Mais alors, côté révolution, c’est pas la folie : pas de propos, pas de scénario, pas de fashion statement. Rihanna danse lascivement et twerke dans un club jamaïcain en draguant Drake ; puis une nouvelle vidéo se lance (wouhou que voila un concept fort, pour cacher le fait qu’aucun de ces deux clips n’aurait d’intérêt, pris individuellement !) et Rihanna danse lascivement dans un salon rose en se faisant susurrer des trucs à l’oreille par Drake (leur deuxième partie de soirée ?). On voit pas trop où est la révolution artistique ou le parti pris là-dedans (à part, donc, qu’il y a deux clips dans le clip) (genre Work avait besoin  de durer 7 minutes, quoi). Oui, bon, on a vu, elle ne porte pas de soutien-gorge, mais c’est pas exactement nouveau, la Rihanna « sexuellement libérée » qui se fout d’exprimer son sex-appeal en provoquant les slut-shamers. Bon, au moins les clubbers ont désormais une inspiration de choré (vite fait) pour danser sur le titre en boîte…

Une réflexion au sujet de « Rihanna – Work (Clip) »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*