Demi Lovato – Stone Cold

 

 

 

Après une tentative de changement d’image « trash » un peu raté en 2015 (parce que finalement un peu trop sage et dépourvu d’un discours personnel sur son « nouveau moi »), Demi Lovato semble revenir dans son train-train d’avant : de la ballade sentimentale à voix, sympa mais pas transcendante. Typiquement le genre de single que des Rihanna, des Miley ou des Xtina sortent pour « calmer le jeu » après une embardée dancefloor furibarde ou un clip qui parlait tellement ouvertement de cul qu’il fallait rassurer la fanbase la plus conservatrice. Mais quand tes seuls faits d’armes se résument à une chanson bi-curious et un clip de Robert Rodriguez évoquant vaguement Machete, ta transformation en épave white trash n’est pas encore suffisamment actée pour qu’on ait totalement oublié ton passé Disney : tu aurais pu te permettre un truc un peu plus pouffe que ça pour intéresser de nouvelles personnes au-delà de ta fanbase, chéwie.

 

 

 

Bon, bref, ce n’est pas si grave, Stone Cold est une jolie ballade piano-voix qui fera très joli dans tes setlists de concerts, et ça ne fait jamais de mal de rappeler au public qu’on a une âme de diva. Et puis tout cet acting à base de pleurs et de dépression en pull dans une baignoire, ça rappelle aussi que tu es actrice, ce qui n’est pas une mauvaise idée en ce temps de crise. Regarde, même Brie Larson a un oscar, maintenant. Mais j’attends quand même de voir le début de transformation se confirmer avec un vrai hit pour clubs qui mettra tout le monde d’accord, avant de la cataloguer « ex-idole des petits enfants »…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*