La Pop-Pouffe de mai

 

 

 

Jeune fille en fleur au look urbain faussement white trash mais savamment étudié par Armani, Dior ou Vivienne Westwood, tombe amoureuse d’un bad boy à mèche / à bandana / à tatouages dans un décor amercian retro aux couleurs vaguement trop chaudes pour ne pas puer la retouche en post prod : on a vu ça des dizaines de fois dans des clips de Rihanna, de Taylor Swift ou de Britney. Pas étonnant de voir la petite Ariana, qui est en train de faire son petit bout de bruit et de chemin dans les charts avec son comeback Dangerous Woman, s’engager sur ce sentier ultra-balisé. Pas grave, le single est bon, on le retrouvera dans les bals d’été de qualité d’ici quelques semaines. A vos pas de danse !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*