Archives de catégorie : Pop Culture

Emmy Awards 2016 : pronostics

Cette nuit, les Emmy Awards remettront leurs récompenses annuelles aux « meilleures » séries anglo-saxonnes. Après un cru 2015 marqué par le triomphe de Game of Thrones (et plus largement de HBO) et le trophée de la meilleure actrice remis pour la première fois à une actrice noire, l’année 2016 devrait être l’occasion d’un certain renouveau au palmarès, avec de nouveaux arrivants représentés en force parmi les nommés, et des « historiques » (Homeland, Dowton Abbey, Modern Family…) clairement plus en tête des pronostics. Dernier tour de table des principales catégories avant cette nuit…

Continuer la lecture de Emmy Awards 2016 : pronostics

Moka

 

moka_mercedes

 

On voit déjà venir, parmi les habituées des César, les probables nominations, en janvier prochain, de Marina Foïs et d’Emmanuelle Devos, pour le César de la meilleure actrice 2017. C’est que leurs deux films, Irréprochable et Moka, sortis à quelques semaines d’intervalle, présentent de troublantes similarités, du moins dans le type de rôle féminin principal qu’ils proposent. Dans les deux cas, on a un thriller / portrait de femme quadragénaire moralement et psychologiquement en chute libre, au bord de l’explosion, qui stalke une « proie » inconsciente de ce qui se joue à quelques mètres de ses fenêtres en pleine nuit, dans un cadre de province bourgeoise, et une tentative manifeste, dans le scénario comme dans la mise en scène, d’ambiance chabrolienne voire hitchcockienne : la tension est palpable et on passe les trois quarts du film à redouter l’instant où le personnage va basculer, où les apparences policées vont sauter, où la décharge d’ultra-violence va intervenir. Moka diffère toutefois de Irréprochable dans ses intentions et dans sa folie borderline, nettement plus canalisée chez Diane, le personnage légèrement plus lumineux d’Emmanuelle Devos, que chez la Constance de Marina Foïs.

Continuer la lecture de Moka

Katy Perry – Rise

 

 

 

 

La sortie du nouveau single de Katy Perry, Rise, est avant tout l’occasion pour moi de me poser deux questions. La première, c’est : ah bon, y’a un hymne des Jeux Olympiques ? Genre à chaque fois ? Pour être plus précis, c’est la chanson que le diffuseur américain des compétitions de Rio, NBC, va utiliser pour ses génériques d’émissions. Mais oui, il y a apparemment eu des précédents, à chaque Olympiade en fait, depuis les années 80. On a ainsi balancé au grand public, au fil des années, les hymnes « Reach Out » de Paul Engemann (Los Angeles, 1984), « Hand In Hand » de Koreana (Séoul, 1988), « Barcelona » de Freddie Mercury & Montserrat Caballé (Barcelone, 1992), « Reach » de Gloria Estefan (Atlanta, 1996), « The Flame » de Tina Arena & the Sydney Children’s Choir (Sydney, 2000), « Oceania » de Björk (Athènes, 2004), « You and Me » de Liu Huan & Sarah Brightman (Pékin, 2008) et « Survival » de Muse (Londres, 2012). Autant de chansons qui, malgré l’immense médiatisation et les soutiens commerciaux des Jeux Olympiques, n’ont pas réussi à connaître le destin d’un I Will Survive ou d’un Waka Waka dans les charts mondiaux (ou du moins occidentaux). Il faut croire que le foot est plus pop dans l’âme que les Jeux…

 

Continuer la lecture de Katy Perry – Rise

Britney Spears feat. G-Eazy – Make Me…

 

 

 

Alors qu’elle accuse désormais ses 34 piges tant au niveau de son énergie sur scène ou dans ses clips que dans le vide vaguement sous Valium de son regard, Britney Spears reste l’une des valeurs sûres de la pop mondiale. A son âge canonique, et après être devenue mondialement célèbre début 1999, elle a donc été l’une des popstars mondiales de premier plan pendant exactement la moitié de sa vie. Voilà qui donne le vertige et, bien sûr, ne nous rajeunit pas, nous autres qui l’avons toujours connue et aimée au gré des hits, des flops et des dépressions. Ainsi, qui eût cru, en 1999, qu’il y aurait encore, en 2016, des centaines de milliers de fans à travers le monde pour se jeter sur son dernier clip dès sa mise en ligne, et pour retenir leur souffle à l’approche de son neuvième album studio ? Pas grand-monde, probablement, tant elle était à ses débuts décriée par la presse musicale et par les arbitres des élégances, considérée comme un pur produit marketing qui n’aurait jamais mis un pied sur scène sans une armée de producteurs pour lui pondre des tubes en mode usine (ce qui est, et reste, probablement vrai), donc incapable de se constituer un véritable public prêt à la suivre pendant près de deux décennies. Un truc jetable pour ados, comme nombre de boys bands et de produits teen pop de la même époque, appelés à sombrer dans l’oubli dès que la mode passerait et que les performances commerciales ne suivraient plus. C’était sous-estimer le charisme de la demoiselle, et la capacité de ce petit oisillon naïf au regard perdu à s’assurer en quelques déboires l’affection des fans de pop du monde entier, fascinés tant par les contradictions de cette Républicaine soutien de George W. Bush que par le flair de sa team pour lui faire enchaîner les hits sans discontinuer de 1999 à 2004, et avec quelques fulgurances pas si dégueu’, depuis 2007…

 

Continuer la lecture de Britney Spears feat. G-Eazy – Make Me…