Archives de catégorie : Sorties

Prizoners

 

 

 

 

 

Après HintHunt et La Pièce, troisième Escape Room parisienne essayée ce week-end : Prizoners. Ou comment le concept se revisite à travers une trilogie épique de type « Sydney Bristow contre les fidèles de Rambaldi ». A savoir, ici, l’Ordre Pourpre, une organisation de méchants qui veulent… euh, régner sur la Terre et imposer une dictature, je suppose. En fait, j’ai pas trop compris.

Continuer la lecture de Prizoners

La Pièce

 

 

 

 

Je sais pas si tu te souviens, mais pour mon anniversaire quelques-uns de mes plus proches amis m’avaient offert un après-midi passé ensemble (parce qu’on se voit jamais), dont l’animation centrale fut une heure d’enfermement dans une escape room, en l’occurrence celle de HintHunt, l’un des pionniers du genre à Paris, et l’un des plus connus aussi.

  Continuer la lecture de La Pièce

Nora Hamzawi au République

nora hamzawi république

 

 

Bon, après le Comte de Bouderbala, Sophia Aram et Sony Chan, je continue de compléter la collec’ des spectacles des humoristes de France Inter. Faut dire que Nora Hamzawi, que j’ai découvert sur le tard (et non, pas grâce à Canal, que je n’ai même plus en clair depuis un an) (et bizarrement, ça ne me manque pas) (ni le Petit Journal, ni les Guignols, ni Michel Denisot, rien) (comment ça, Michel Denisot n’est plus là ??), c’est une de mes marottes de ces derniers mois. C’est en fait par le web que j’ai fini par tomber sur une de ses chroniques sur France Inter. Celle sur les maths, en l’occurrence.

Continuer la lecture de Nora Hamzawi au République

Différent comme tout le monde

Sony-Chan-Different-comme-tout-le-monde

 

 

Je ne connaissais pas vraiment Sony Chan avant de la voir sur scène la semaine dernière. Tout au plus l’avais-je entendue, un peu par hasard, en écoutant une chronique de Nora Hamzawi sur YouTube, consacrée à l’acupuncture, prenant vaguement conscience de la présence de cette autre chroniqueuse humoristique sur France Inter. Continuer la lecture de Différent comme tout le monde