Archives de catégorie : Télévision

Sylvie Joly In Memoriam

 

sylvie joly pierre et gilles

 

Pour Catherine, qui passait encore régulièrement à la télévision et qui m’amusait tant. Pour la femme drôle et sensible qu’elle était sur les plateaux télé. Et pour l’icône gay qu’elle était pour ceux de la génération juste au-dessus de la mienne (je suis un peu jeune pour avoir connu ses heures de gloires dans les années 80). On n’a pas tant d’icônes gays que ça, en France.

Adieu Canal Jimmy

 

 

 

C’est ce week-end que disparaît du PAF Canal Jimmy, la « chaîne séries » du groupe Canal+, et si je ne suis plus abonné au satellite ni à la télé par ADSL depuis un moment, ça me fait un petit pincement au cœur de voir partir ce petit dinosaure de la télévision, qui aura tout de même émis pendant 25 ans, autant dire depuis la préhistoire pour une chaîne française non hertizenne. Il faut dire que Jimmy, c’est probablement la première chaîne ouvertement gay-friendly du PAF, et forcément, ça a un peu compté. Spécialisée dans les séries, elle a surtout commencé comme chaîne « jeune », plutôt dirigée vers les 25-35 ans, basant son identité de départ sur une culture ciné et musicale pointue , résolument US, vaguement nostalgique (le nom « Jimmy » étant une référence à James Dean et à Jimi Hendrix, deux icônes cultes doublées de destins brisés), et émettant uniquement le soir, à la suite de Canal J, qui cessait ses programmes vers 20 heures (un peu comme Arte avec la Cinquième / France 5, à peu près à la même époque), ce qui lui donnait une aura plus cool encore.

Continuer la lecture de Adieu Canal Jimmy

UnREAL

 

unreal quinn shia lifetime

 

Il y a quelque chose d’incroyablement frustrant dans les émissions de dating, de type Bachelor, dont il ne subsiste actuellement en France que les déclinaisons L’Amour est dans le pré et Qui veut épouser mon fils ? (qui entamera sa quatrième saison ce week-end), et qui a fini par me détourner de ces émissions, qui au départ m’amusaient pourtant : leur prévisible mais pénible montage affreusement répétitif.

Continuer la lecture de UnREAL

Jermain Jackman – How Will I Know

 

 

S’il y a bien un mérite que les télé-crochets anglo-saxons n’ont pas beaucoup eu, depuis toutes ces années (notamment dans leurs versions US et UK, a priori les plus susceptibles de mettre en branle une machine promotionnelle internationale et de déverser du single en masse sur les marchés européens), c’est bien celui de faire émerger des stars mondiales. The Voice, que tout le monde porte aux nues pour les talents « pros » et véritablement prêts pour le marché qui s’y présentent (par la magie du casting et de la pré-sélection, ne nous leurrons pas), a notamment un étonnant ratio gagnants / stars effectives. Bien qu’il en aille de même pour American Idol ou X-Factor (à peu d’exceptions près : Leona Lewis, James Arthur, vite fait), la médiatisation mondiale de ce télé-crochet et de son jury star (qui a tour à tour accueilli Christina Aguilera, Adam Levine, Cee-Loo Green, Pharrell Williams, Kylie Minogue, Jessie J, Gwen Stefani, Usher… dans ses versions américaine et anglaise) devrait garantir un minimum d’exposition, par la suite, à ses gagnants ou à ses candidats les plus « marquants ». Et c’est, curieusement, très peu le cas.

  Continuer la lecture de Jermain Jackman – How Will I Know