Archives par mot-clé : Anniversaire

31

 

 

 

 

Peut-être que je n’ai pas de chance. Ou peut-être que j’en ai beaucoup. Ou peut-être que ça n’a pas d’importance, que ça n’a de toute façon rien à voir avec moi, et qu’on s’en fout. Mais c’est vrai qu’après le 11 janvier 2015, voila que le 11 janvier 2016 voit mon anniversaire disparaître sous un raz-de-marée médiatique. J’ai passé la journée de mes 30 ans dans les rues de Paris à défiler avec quelques dizaines de milliers de personnes pour dire non à l’obscurantisme, à la violence et à la connerie. J’ai passé la journée de mes 31 ans à me sentir fébrile et cotonneux, submergé par l’omniprésence de David Bowie dans mes timelines, mes médias, mes podcasts. Et de me souvenir, alors même que je n’ai jamais écouté religieusement cet artiste hors-norme, dont les vrais « hits » dataient d’avant même ma naissance, à quel point il y avait du David Bowie dans la pop que j’écoute et que j’aime.

Continuer la lecture de 31

30

Chaque année je fais un article dédié à mon nouvel âge, à la nouvelle année de vie qui débute, à celle qui vient de s’achever et de m’apporter son lot de nouvelles expériences. Pour mes trente ans, je ne savais pas que j’aurais à le faire à l’issue d’une telle semaine. Forcément, cela impacte un peu mon moral et le cours de mes pensées. Mais comme prévu, le changement de décennie, et plus particulièrement de cette décennie, engendre un petit coup de déprime ces dernières semaines. Continuer la lecture de 30

Les 20 ans de Friends en 20 liens

FRIENDS -- NBC Series -- Keyart -- NBC Photo

Cette semaine, le web n’a semblé parler que des vingt ans de Friends, sitcom devenue culte au point d’être celle à laquelle on compare presque toutes les autres séries comiques. Jamais vraiment sortie de nos vies depuis qu’elle s’est terminée, la série de David Crane et Marta Kauffman reste présente à nos esprits grâce à ses multi-rediffusions sur NRJ 12, France 4, D8, D17, Comédie+, RTL9, AB1, M6, W9, NRJ Paris… Mais aussi parce que certains de ses acteurs n’ont jamais complètement disparu des radars, et bien évidemment parce que l’impact de Friends se fait encore sentir, aujourd’hui. Moi-même, qui n’ai pas vraiment eu l’occasion d’être un fan de la première heure (je n’avais que neuf ans en 1994, c’était déjà bien si j’avais conscience de l’existence de Shannen Doherty, alors de là à m’imaginer en veille, depuis l’autre côté de l’Atlantique, sur les nouveautés séries de NBC…), je dois dire que je continue à sentir l’influence de Friends dans certaines de mes private jokes et micro-réflexions du quotidien. Je ne pourrai probablement plus jamais employer le verbe pivoter ou lire « unagi » sur un menu de restaurant japonais sans avoir un sourire en coin. J’ai fini par complètement oublier pourquoi je dis régulièrement Oh My God quand aucune autre expression ne suffit à exprimer ma perplexité. Je ne me suis jamais résolu à jeter mon vieux T-Shirt Smelly Cat commandé à prix d’or par correspondance. J’ai presque cru que j’allais kiffer la colocation (avant de comprendre, douloureusement, à l’épreuve des faits, que je n’étais qu’un ours égoïste tenant finalement à ne partager son espace privé jour et nuit qu’en couple), et ça m’a taraudé d’essayer jusqu’à ce que l’occasion se présente enfin, en 2008. Je me demanderai toujours comment on enlève un soutien-gorge avec une seule main, même si concrètement ça ne me servira à rien. Je comparerai toujours les couples-phares des séries à Ross et Rachel. C’est comme ça. Même si Friends a des défauts et a pu donner l’impression de tourner en rond sur la fin (sans parler de l’horreur de sa VF, qui non seulement faisait perdre un nombre incalculable de blagues et d’idiomes, mais a en plus vu la moitié de son casting vocal changer dans les deux dernières saisons – pour un résultat encore plus atroce), elle reste une référence générationnelle importante pour la plupart des gens nés avant 1988. Et le web s’en est donné à coeur joie cette semaine. Continuer la lecture de Les 20 ans de Friends en 20 liens

29

madonna cocktail

 

Un an de plus, c’est devenu pour moi synonyme de plusieurs choses, mais surtout d’une, ici : prolonger la tradition du billet numérotée, piquée il y a quelques années chez le papa-blog de Matoo. Cette année, c’est pas encore la quille, mais on s’approche. Du coup, c’est pas encore la déprime, mais les questionnements affluent, dont le plus lourd qui soit, fin de décennie oblige. Qu’ai-je fait de mes 20 ans ? J’entrerai ce soir dans ma 30ème année, et comme à peu près tout le monde avant moi, l’approche des trente ans va m’amener à l’un des premiers bilans de mon existence. A 30 ans, je regarderai la décennie écoulée derrière moi et me demanderai quels moments retenir, quelles années furent les meilleures, de quelles réussites je pourrai me targuer. A 29 ans, peut-être parce que je ne suis pas inspiré, ou peut-être parce que je me suis vraiment laissé porter par les évènements, incapable de définir ce que je voulais vraiment faire, j’ai tendance à trouver le palmarès de ma vingtaine un peu maigre. Heureusement que ce n’est pas fini. En bon procrastineur que je suis, je me dis que c’est bien typique de mon fonctionnement habituel, d’attendre le dernier moment pour accomplir des choses pour lesquelles je disposais, au départ, de dix fois plus de temps.

Continuer la lecture de 29