Archives par mot-clé : Clip

Solange – Cranes In The Sky / Don’t Touch My Hair

 

 

 

 

 

 

C’est fou comme Solange Knowles, qui est apparue dans le sillage de sa grande sœur avec des ambitions et un début de carrière qu’on pourrait qualifier de dispensables (pas de vrai hit – malgré le sympathique I Decided – pas d’identité musicale forte, la vague impression qu’elle surfait sur la notoriété de son patronyme pour se faire une mini-carrière et du fric sans trop d’efforts, l’essentiel de ses revenus musicaux venant de crédits d’écriture venant de textes pour Beyoncé), a réussi son virage de muse hipster. Entamé avant celui de sa soeur, ce tournant lui a permis d’acquérir une solide fanbase en ligne, qui la suit de clips en festivals musicaux, faute d’acheter ses albums (elle a dû en vendre moins qu’Alizée au total, la pauvre). La voici donc de retour en 2016, quatre ans après Losing You et deux ans après la fameuse altercation entre elle et son beau-frère dans un ascenseur, pour redonner un vernis de respectabilité à son  actu. Résultat : l’album A Seat At The Table, sur lequel elle co-écrit tous les titres et où Beyoncé est totalement absente, où l’on retrouve des collaborations avec Lil’Wayne, Raphael Saadiq et Kelly Rowland. Et pour lancer tout ça, deux clips pour le prix d’un : Cranes In The Sky et Don’t Touch My Hair. Problème : ce n’est pas très fun, pas très pop, pas très intéressant, dans la droite lignée des machins hipsters chiants que pond le R’n’B post-Beyoncé à la pelle depuis 2013.

Robbie Williams – Party Like A Russian

 

 


 

 

Toujours aussi désuet dans le paysage pop des années 2010, Robbie Williams n’en essaye pas moins d’avoir la longévité de Madonna. Tentative de comeback appuyée par un ambitieux dispositif promo, donc, cette année, avec la participation du chanteur à l’Apple Music Festival et une nouvelle tournée européenne qui devrait, enfin, passer à nouveau par la France. Reste que ce clip vaguement sexiste et ces lyrics ridicules à base de clichés sur les russes ne l’aident pas vraiment à entrer dans le XXIème siècle. The Heavy Entertainment Show, son nouvel album prévu pour le 4 novembre (son premier album « traditionnel » depuis Take The Crown en 2012, si l’on excepte ses expérimentations web et ses habituels fonds de commerce rétro avec Under The Radar Vol. 1 et Swing Both Way), marque toutefois le retour de Guy Chambers à ses côtés pour un véritable album pop destiné à une exploitation commerciale pleine. Attendons donc de voir ce que ce duo, enfin reconstitué, a encore à nous démontrer, après avoir fait décoller la carrière du chanteur il y a bientôt vingt ans…

La Pop-Pouffe de septembre

 

 

 

C’est donc le single Ain’t My Fault, avec ses cuivres et on ambiance de stades, qui aura la difficile mission de succéder à Lush Life, le sleeper hit increvable qui a traversé la moitié de l’année sur les ondes et en ligne, faisant de la suédoise l’une des popstars les plus prometteuses du moment. On ne comptera pas vraiment sa participation au single de David Guetta pour l’Euro, qu’on a tous assez rapidement zappé, ni le duo Never Forget You avec MNEK, qui a pourtant eu un certain succès depuis sa sortie en juillet 2015 (mais rien à faire, c’est Lush Life qui a continué à squatter les playlists).

Continuer la lecture de La Pop-Pouffe de septembre

Lady Gaga – Perfect Illusion

 

 

 

On s’y habitue, à ce titre. Voila donc le clip, ambiance festoche dans le désert, comme pressenti. C’est pas un lead single de la puissance de Bad Romance (entré 15ème au Billboard Hot 100 cette semaine : pas la folie), c’est un peu flat tendance simpliste, mais la mélodie gagne en efficacité à chaque nouvelle écoute, et on sent que la chanteuse a envie de faire oublier le semi-échec de Artpop. Elle n’est plus aussi insupportablement omniprésente qu’il y a cinq ans, elle a un peu manqué au paysage pop : il y a moyen que l’album Joanne marque la fin de l’année. Mais en es temps obscurs où plus personne ne peut réellement compter, dans les charts, sur sa name recognition