Archives par mot-clé : documentaire

Merci Patron !

 

merci patron affiche

 

Sorti le 24 février dans les salles obscures, Merci patron ! a franchi cette semaine la barre symbolique des 300 000 spectateurs ; pas un score de blockbuster mais un succès incontestable pour ce documentaire un peu filou et surtout complètement fauché, qui n’en espérait probablement pas tant mais qui a su capitaliser à merveille sur l’intérêt médiatique grandissant qui lui a été porté, notamment du fait du rôle joué par le journaliste amiénois François Ruffin dans l’éclosion du mouvement Nuit Debout. Militant, et ne s’en cachant pas, le documentaire séduit à peu près partout où il passe. Là où la plupart des films font un maximum d’entrées en première semaine et voient la fréquentation en salles diminuer peu à peu lors des semaines suivantes, Merci Patron ! engrange chaque semaine plus de spectateurs que la précédente, passant d’ailleurs de 39 salles en France fin février à près de 200 aujourd’hui.

Continuer la lecture de Merci Patron !

Amy Winehouse, star par accident

 

amy-winehouse-grammy-win

 

J’étais, comme beaucoup de bobos de merde, curieux de découvrir le documentaire sur Amy Winehouse, dosage parfait de hype cannoise, de plébiscite critique et de curiosité malsaine pour une chanteuse morte qui combinait à merveille la respectabilité musicale des artistes adulés par Pitchfork et les frasques paparazzées d’une Lindsay Lohan. Amy Winehouse, un peu comme Whitney Houston, traînait une telle image d’épave toxicomane, qu’elle peinait à cacher lors de ses apparitions publiques, qu’elle était devenue une source de rigolade, et qu’on a tous été un peu mal à l’aise quand elle est vraiment morte de ses addictions, et que les nombreux sketches et vannes à son sujet ont pris un tour plus amer. Et c’est cela, semble-t-il, que le réalisateur Asif Kapadia a voulu explorer et, si possible, un peu corriger avec son documentaire Amy. Déjà auteur  d’un doc sur Ayrton Senna, sa manière d’aborder son sujet en tant que personne ordinaire poussée vers une vie extraordinaire a plu au label de la chanteuse, qui a probablement eu envie de réhabiliter l’artiste qui, contrairement à ce qu’on pourrait penser, était loin d’être ingérable quand elle était en état de travailler. En témoignent des séquences en studio et un duo avec Tony Bennett qui prouvent que, même lorsqu’elle n’était pas tout à fait clean, elle était sincèrement dévouée à son art, et très professionnelle.

Continuer la lecture de Amy Winehouse, star par accident

Le Prix à payer

 

 

Actuellement en salles, le film documentaire canadien Le Prix à payer, d’Harold Crooks, basé sur l’ouvrage La crise fiscale qui vient, de Brigitte Alepin, a quelques défauts de forme : il est un peu longuet, il a un petit côté cheap avec ses transitions en animations Powerpoint et en tempête apocalyptique en images de synthèse. Mais il n’en est pas moins un documentaire efficace et percutant, pour qui n’est pas très au fait de ce que sont le offshore et l’évasion fiscale.

Continuer la lecture de Le Prix à payer

Cucumber-Banana-Tofu, série LGBT cross-media

cucumber-banana

Russel T. Davies est le créateur de la série télévisée anglaise culte Queer As Folk (que je connais davantage par son remake américain sur Showtime), à qui l’on doit aussi tout ou partie de Doctor Who et Torchwood ces quinze dernières années. On le sait, on le savait, et ça commençait même à faire un moment qu’on se demandait si ces nobles faits d’armes resteraient ses accomplissements les plus connus pour toujours, faute de réel nouveau projet novateur et excitant. Et puis, depuis janvier, à 51 ans, le créateur est revenu sur Channel 4, la chaîne qui l’a fait exploser, avec un nouveau concept de série, à nouveau centrée sur la scène LGBT de Manchester : Cucumber – Banana – Tofu.

Continuer la lecture de Cucumber-Banana-Tofu, série LGBT cross-media