Archives par mot-clé : Glee

Alex Newell – This Ain’t Over

 

 

 

Il y a donc une vie après Glee, quand on ne s’appelle pas Lea Michele ? Peut-être. C’est en tout cas ce que va essayer de démontrer Alex Newell, qui incarnait Wade « Unique » Adams, l’un des nombreux personnages maltraités de la série de Ryan Murphy. Issu du Glee Project, ce télé-crochet estival que la Fox avait mis en place après la saison 2 de sa série-locomotive pour gagner un arc d’épisodes dans la saison suivante (et, si la sauce prenait, le droit de rester un peu plus), cet outsider s’est imposé par sa voix et son charisme, parvenant en finale et, en dépit de la défaite, éclipsant complètement les vrais gagnants, Damian McGinty et Samuel Larsen, dont les personnages n’ont vraiment servi à rien dans la série, et n’ont guère marqué les esprits.

Continuer la lecture de Alex Newell – This Ain’t Over

12 mois, 12 moments pop qui ont fait 2015

Alors que l’année s’achève, petite rétrospective traditionnelle de l’événement pop du mois, mois après mois, en 2015. Hautement subjective, cette liste ne reflète pas tant l’info la plus importante que celle qui a marqué mon rapport à l’entertainment et au showbiz ce mois-là, qui a déclenché chez moi amusement, irritation ou perplexité, mais qui en tout cas m’a semblé être le reflet du moment. Si l’année a été bien pourrie au niveau de l’actualité internationale et politique, force est de constater que, peut-être parce que je n’ai plus le bon âge, la planète pop est dans une phase transitoire un peu bâtarde, entre vieilles gloires d’il y a cinq ans à la ramasse et nouvelles coqueluches issues du web et du jeunisme, qui peinent encore à trouver leur pic commercial et créatif. Rendez-vous en 2016 pour plus de fun ?

Continuer la lecture de 12 mois, 12 moments pop qui ont fait 2015

Glee, grandeur et décadence d’un objet pop polysexuel

Il fut un temps où j’aimais bien Glee. Bon, je n’ai jamais trouvé que c’était de la grande télévision, et j’étais même un peu gêné que la série vole des Emmys et des Golden Globes aux plus intéressantes et abouties Modern Family, The Office ou 30 Rock, à l’époque de son insolent succès (en gros, les deux premières saisons, en débordant un peu sur la troisième si on est sympa). Le dernier épisode de la saison 6 a été diffusé vendredi 20 mars aux États-Unis, clôturant donc environ six années de mésaventures hystériques, musicales et surtout répétitives. Un chant du cygne écrit à l’avance (cette dernière saison, raccourcie à treize épisodes et dont la diffusion n’a débuté qu’en janvier, a été entièrement tournée avant même de débuter sur la Fox, de sorte qu’aucun « ajustement » en cours de route n’a été permis pour les scénaristes), mais bon sang, que ce fut long et pénible…

Continuer la lecture de Glee, grandeur et décadence d’un objet pop polysexuel

Betty Who accélère

 

 

Betty Who, plus d’un an et demi après avoir signé chez RCA Records et sorti son premier EP, The Movement, s’apprête à dévoiler son premier album studio, Take Me When You Go, prévu pour octobre. Et malgré l’existence d’un premier clip sorti en janvier 2013 (trop visuellement indé ?) et le fait que le titre s’est baladé dans les charts Dance américain il y a plusieurs mois déjà, un nouveau clip de Somebody Loves You a été lancé hier sur la chaîne YouTube de la chanteuse, plus coloré, plus pop, avec une apparition passant presque inaperçue de Kevin McHale (Artie de Glee) : le signe que le label a décidé d’accélérer la promotion de cette jeune pousse ?

Continuer la lecture de Betty Who accélère