Archives par mot-clé : Hélène et les garçons que sont-ils devenus après Love Island

Old Sluts : Lois & Clark (1993-1997)

Tiens, ça faisait longtemps que j’avais pas écrit de post « old sluts », moi. Faut dire que pour ce qui est du suivi, ici…

L’autre soir, je me suis collé devant la télé, et y’avait des rediffs de Lois & Clark : Les nouvelles aventures de Superman (qui ne sont plus très nouvelles depuis 15 ans, mais bon). Outre le fait que ça a vachement vieilli (effets spéciaux so 1992, brushings et fringues improbables, caractérisation des personnages tellement machiste que l’on se demande si une telle série pourrait voir le jour aujourd’hui…) et que ce n’est franchement plus aussi drôle que dans mon souvenir, j’ai été vachement surpris : les rediffs ont duré jusqu’à 5 heures du mat’, et j’ai tout regardé.

Comme quoi, à ce stade, la télé de qualité, c’est de la drogue dure.

Depuis cette époque, Teri Hatcher est passée par la case has been avant de revenir plus forte que jamais dans la peau de Susan Mayer, et Dean Cain… euh, je suis pas sûr, mais d’après wikipedia il fait encore des films (des direct-to-DVD ?). Le temps où il écrivait des sioupeurs articles pour le Daily Planet est bien loin, d’ailleurs je me demande aujourd’hui comment ils faisaient leurs recherches hyper poussées sur les suspects de leurs affaires criminelles improbables en moins de dix minutes, alors qu’ils avaient pas le ouèbe.

Un autre détail rigolo de la VF que je n’analysais point à l’époque, c’est que je me suis mis à reconnaître la voix de Buffy Summers dans la bouche de Lois et celle de Chandler Bing dans celle de Clark. La VF a au moins cet avantage là : créer un lien, voire, si on est pervers, un couple aussi improbable que Buffy et Chandler.

Dingue, non ?

Bon, je te laisse, y’a une rediff d’Hélène et les garçons, et là c’est l’épisode où Laly apparaît dans la série pour remplacer l’autre courge à cheveux courts totalement interchangeable qui l’avait précédée. Elle jouait mal dès le début, apparemment. Les scénaristes ont commis l’exploit de caser Laly avec Sébastien en un seul épisode, pour créer une belle symétrie quatre filles / quatre garçons / quatre couples.

Encore plus déglingo, non ?