Archives par mot-clé : Hollywood

Manic Pixie Dream Girl

 

kate winslet eternal sunshine of the spotless mind

 

« Too many guys think I’m a concept, or I complete them, or I’m gonna make them alive. But I’m just a fucked-up girl who’s lookin’ for my own peace of mind; don’t assign me yours. » L’une des répliques cultes du non moins culte Eternal Sunshine Of The Spotless Mind, en 2004, sortait de la bouche de Clementine, le personnage de Kate Winslet, s’adressant au héros Joel Barish et rejetant le trope de fiction dont elle était pourtant l’incarnation consciente : la Manic Pixie Dream Girl. La Manic Pixie Dream Girl (littéralement, la fille de rêve un peu folle et un peu féérique), c’est ce stéréotype allant encore plus loin que la Cool Girl dénoncée par Amy Dunne dans Gone Girl. Ce n’est pas une espèce de garçon manqué qui boit de la bière et accepte tous les défauts de son mec tout en arborant un corps de rêve comme dans Mary à tout prix : c’est sa version plus « sensible ».

Continuer la lecture de Manic Pixie Dream Girl

Woman in Gold

 

woman-in-gold-mirren-ryan

 

Le cinéma américain aime bien les histoires vraies, surtout quand elles ont une forte dimension « David contre Goliath ». Simon Curtis, réalisateur de My Week With Marilyn, revient ainsi cette année avec Woman In Gold (rebaptisé La Femme au Tableau chez nous), inspiré de l’histoire réelle de Maria Altmann, une collectionneuse d’art américaine d’origine autrichienne connue pour sa campagne juridique visant à récupérer cinq peintures de l’artiste peintre Gustav Klimt appartenant à sa famille et qui furent volées par les nazis après l’Anschluss. Ces œuvres étaient détenues par le gouvernement autrichien, et exposées au Musée du Belvédère à Vienne, avant qu’une décision de justice ne soit prononcée en faveur de leur restitution, en 2006. Maria Altmann déçut ainsi les autorités autrichiennes qui, après des années de procédure, tablaient sur l’espoir qu’elle décéderait avant qu’un verdict final ne soit rendu. Le film de Simon Curtis relate le parcours, notamment juridique, de cette vieille dame pour obtenir justice, et place en son centre le plus iconique des tableaux concernés par la procédure, Portrait d’Adele Bloch-Bauer I.

Continuer la lecture de Woman in Gold

The Imitation Game, génies et secrets

 

J’en attendais beaucoup. Un biopic sur Alan Turing, l’un des pères de l’informatique moderne, victime de l’une des plus célèbres injustices de l’histoire de l’homophobie, incarné par Benedict Cumberbatch, la nouvelle coqueluche d’Hollywood depuis son Sherlock, très apprécié outre-Atlantique malgré sa diffusion britannique… Le projet était d’avance l’un des favoris de la saison 2015 des oscars. Il y a d’ailleurs décroché huit nominations, dont celle de meilleur acteur.

Continuer la lecture de The Imitation Game, génies et secrets

The Theory of Everything

Ah, les biopics. A qui donnerait-on des oscars s’ils n’étaient plus là ? Cette année, l’un des favoris à l’oscar du meilleur acteur est le jeune Eddie Redmayne, vu dans Les Misérables et My Week With Marilyn, pour sa composition de Stephen Hawking, scientifique de génie qui publia notamment en 1988 Une brève histoire du temps, l’un des ouvrages de vulgarisation scientifique les plus vendus du siècle dernier. Hawking est également connu pour son lourd handicap causé par la maladie de Charcot / Lou Gehrig, qui a causé la dégénérescence progressive de ses neurones moteurs jusqu’à le laisser totalement paralysé : toujours vivant aujourd’hui, âgé de 73 ans, il ne peut plus s’exprimer que par le biais d’une machine et ne peut plus vivre de manière autonome depuis de nombreuses années.

Continuer la lecture de The Theory of Everything