Archives par mot-clé : Iggy Azalea

Iggy Azalea – Team

 

 

 

Starisée puis ringardisée presque aussitôt sur le même autel sacrificiel que Macklemore, au nom de la réappropriation culturelle et du white privilege, Iggy Azalea doit méchamment croiser les doigts en espérant que son comeback, avorté en 2015 à la suite du flop de son duo avec Britney Spears, ne soit pas trop un four cette fois-ci. Plutôt rigolo, catchy et produit avec de faux airs de superproduction clipesque, Team n’a pas à rougir de son standing. Même si on se surprend à regretter les clips un peu plus fauchés de Work ou de Bounce, et l’enthousiasme juvénile de Fancy. Le produit final, un peu comme le Downtown de Macklemore & Ryan Lewis il y a quelques mois, n’a pas la saveur du succès précédent, mais c’est tout de même un honnête divertissement pop de 3’30.

Reste à savoir si ça marchera, surtout dans la mesure où les principaux succès de la rappeuse, jusqu’à présent, ont été des duos ou des featurings avec des chanteuses pop…

La Pop-Pouffe de mai

 

 

C’était évidemment le clip le plus attendu du mois : en dépit d’une attitude absente même en pleine promo et de ventes en pleine décrépitude depuis au moins deux albums, Britney Spears reste une superstar. Son duo avec Iggy Azalea, Pretty Girls, longtemps annoncé mais jamais vraiment confirmé avant son officialisation il y a quelques semaines, n’est pourtant pas la chanson du siècle : c’est un mélange du Fancy qui propulsa Iggy au firmament il y a un an, et du Hollaback Girl de Gwen Stefani. Le tout, littéralement arraché des mains de ces pauvresses de Little Mix, dont c’était le bébé au départ. Mais rien à faire, la critique reste impuissante face à la curiosité que suscite toujours le clip d’un lead single de Miss Spears.

Continuer la lecture de La Pop-Pouffe de mai

Iggy Azalea Feat. Jennifer Hudson – Trouble

 

 

 

La hype autour d’Iggy Azalea est bien retombée ces derniers mois, après une série d’attaques plus ou moins injustifiées sur son talent, son physique ou sa légitimité à s’exprimer dans une grammaire musicale comme celle du hip-hop, qui l’ont finalement poussée à se retirer des réseaux sociaux pour ne plus subir un torrent quotidien d’insultes et de polémiques à deux balles. Un peu comme Macklemore avant elle, Iggy a été victime de racisme : trop blanche, pas assez ghetto pour avoir le droit d’être badass. Eminem, parce qu’il vient très ouvertement de banlieue et que ses névroses d’enfance difficile transpirent à travers toute son œuvre, a toujours échappé à cela, son flow nasillard et atypique étant considéré avec respect et bienveillance par de ses pairs.

Continuer la lecture de Iggy Azalea Feat. Jennifer Hudson – Trouble

Les 50 chansons de 2014

2014 aura été une année particulière pour moi. Ce petit rituel des 50 chansons de l’année écoulée, que je commence à installer ici, est avant tout un rappel, mainstream certes, mais aussi affectif et sensoriel, de ce que les douze derniers mois incarneront, dans ma mémoire un peu confuse, d’ici quelques années. Il restera donc ça, ces mélodies et ces productions, qui serviront de B.O. aux souvenirs de plus en plus déformés de 2014. Comme l’année dernière, ce classement est donc hautement subjectif, tout particulièrement vers son sommet : on ne parle pas tant ici des titres pop les plus objectivement importants (en termes de vente, de visibilité ou que sais-je) de l’année, mais bien de ceux qui m’ont accompagné, qui ont compté. J’ai essayé de ventiler ici ou là quelques titres français, mais décidément, ce n’est plus du tout ce que j’écoute au quotidien, et il me faut une vraie démarche personnelle de recherche, ou une affinité marquée avec l’artiste, ou alors un gros buzz qui tâche, pour désormais parvenir à la rencontre d’un single francophone. Et comme, huit fois sur dix, le gros buzz qui tâche t’amène à découvrir Black M ou Indila, c’est pas gagné pour des singles français se glissent ici par dizaines. Quant au n°1, on peut discuter de son ancrage en 2013 et de son absence de rotation sur NRJ ou en boîte de nuit, il n’en reste pas moins l’un des phénomènes que l’on retiendra tous de 2014.

Continuer la lecture de Les 50 chansons de 2014