Archives par mot-clé : Jake Gyllenhaal

Les oscars 2016

 

oscar winners 2015

 

Encore un début de mois de juillet calme au niveau des séries, clips et sorties ciné (du moins, me concernant), ce qui me donne une nouvelle occasion de faire un petit tour d’horizon des projets cinés, plus ou moins en post-production ou déjà prêts depuis la saison des festivals, qui devraient honorer les Golden Globes puis les oscars de leurs prestigieux castings, début 2016. Si Julianne Moore et Eddie Redmayne ont fini leur marathon à awards 2015 avec la récompense suprême, je ne les avais pas nécessairement vus venir (même Moore, dont le triomphe cannois dans Maps To The Stars ne me semblait pas assez oscar-friendly, et dont Still Alice n’était pas passé sous mon radar il y a un an), mais l’automne devrait jeter un coup de projecteur sur quelques habitués pour les catégories Meilleur acteur et Meilleure actrice.

Continuer la lecture de Les oscars 2016

Nightcrawler, c’est vendu comme Drive mais c’est pas Drive

 

nightcrawler

 

Encore un film dont on se demande bien ce qui s’est passé au niveau de la promo française, quand il s’est agi d’en adapter le titre. Je suis toujours circonspect face à cela, notamment parce que je considère les films comme des produits culturels comme les autres : pourquoi, dès lors, se permet-on de les re-titrer une fois arrivés sur le sol français ? Certes, ils sont modifiés, par rapport à leur version originale, par des sous-titres voire une version française jouée par des comédiens francophones par-dessus la bande-son originale. Mais pourquoi changer le titre ? Je sais bien : pour viser plus large, ne pas amener une partie du public à se sentir exclue par une démarche de V.O. élitiste. Et puis, on dit ça pour les films anglo-saxons, mais on serait nombreux à être bien emmerdés si les films japonais, hongrois ou suédois nous arrivaient en format « brut », sans adaptation du titre ni de l’affiche ni rien. Les barrières culturelles sont ce qu’elles sont. Mais remplacer un titre anglais par un autre titre anglais, franchement, je peux comprendre la démarche (en l’occurrence, ici, faire une allusion à peine voilée au titre de Kavinsky qui illustrait la B.O. de Drive, dont on veut nous faire croire que le film de Dan Gilroy s’inscrit dans le même registre – vu que c’est produit par les mêmes mecs), mais c’est bien souvent hyper cheap comme manœuvre, et ça ne rend pas hommage au contenu.

Continuer la lecture de Nightcrawler, c’est vendu comme Drive mais c’est pas Drive