Archives par mot-clé : Julia Roberts

Golden Globes 2015 – Les nominations séries

 

game-of-thrones-season-4

 

Et comme chaque année, la saison des awards vibre à l’approche des Golden Globes et des oscars, les deux cérémonies « reines », ou en tout cas les plus relayées par les médias (les SAG Awards, Saturn Awards et autres ayant peu de résonance en France, à part pour ceux qui s’y intéressent et qui prennent l’initiative de suivre sur le web). Niveau séries, difficile de dire si le crû 2014 est surprenant, décevant… ou tout simplement un peu pauvre. Nouveaux pronostics (avec ma fiabilité habituelle – je me trompe environ 7 fois sur 10), nouvelles préférences pour les séries chouchoutes de la presse étrangère à Hollywood…

  Continuer la lecture de Golden Globes 2015 – Les nominations séries

Emmy Awards 2014 : le statu quo ?

 

emmys-trophy

 

 

Ça y est, la saison des récompenses est relancée ! Bon, concrètement, les Golden Globes et les Oscars ne seront pas là avant plus de six mois, mais les Emmys donneront le ton, pour les séries, le 25 août prochain. Mais au vu des nominations annoncées la semaine dernière, il se pourrait que le cru 2014 soit plus prévisible que jamais, tant les listes de nommés semblent, pour certaines, calquées sur celles de l’an passé.

 

Continuer la lecture de Emmy Awards 2014 : le statu quo ?

The Normal Heart

 

thenormalheart_poster

 

Ryan Murphy est décidément devenu incontournable, et sa versatilité (Nip/Tuck –> Running With Scissors –> Glee –> Eat Pray Love –> American Horror Story –> The New Normal), si elle ne compense que rarement ses aspects brouillons et mal fichus, a au moins le mérite d’être rafraîchissante et de faire de chaque nouveau projet une surprise. Ouvertement gay et prompt à banaliser le sujet dans ses productions, le réalisateur ne met pas pour autant l’homosexualité au cœur de chacun de ses projets. Mais pour The Normal Heart, on est clairement dans la lignée de Glee ou de The New Normal, dans « l’œuvre » Murphy : explorer ouvertement les rapports de la société occidentale, et notamment américaine, avec la norme, et notamment avec une communauté gay qui n’a jamais, au fond, souhaité que s’intégrer à la vie de la communauté nationale, sans honte ni fierté, mais bien obligée de revendiquer cette dernière face aux résistances bigotes et obscurantistes qu’elle a rencontrées. Ce sont les ados gays de Glee dont la sexualité est un acquis ne déclenchant que rarement une intrigue « spécifiquement gay » (bullying, coming out, etc.), les pères gays de The New Normal apprivoisant leur position nouvellement acquise de membres de la communauté « bienvenus » dans la famille, et désormais, la communauté gay new-yorkaise de The Normal Heart à l’orée des années sida.

 

Continuer la lecture de The Normal Heart

Je n’ai pas testé pour toi : coucher avec une célébrité

notting hill

Dans la famille « Vinsh et son obsession vintage pour Julia Roberts », je demande Notting Hill, revu hier soir un peu par hasard. En 1999, alors qu’elle est au sommet de sa popularité et qu’elle s’apprête à tourner le film qui lui rapportera l’oscar de la meilleure actrice, Julia Roberts voit sortir en salles Notting Hill (forcément rebaptisé du titre ingrat de Coup de foudre à Notting Hill, en France) (en cas de doute sur la nature de comédie romantique du film, on met un « coup de foudre » en début de titre, dans la limite du nombre de lieux où ledit coup de foudre peut avoir lieu, comme ça Madame Michu comprend et n’a pas l’impression de prendre de risque en se payant son ticket à 10 euros) (c’est que, à 100 millions de dollars de budget, faudrait pas perdre du public en faisant dans le titre abscons et/ou intello), un film qu’elle a tourné en 1998 sous la direction de Roger Michell et sur un scénar’ de Richard Curtis (Four Weddings and A Funeral, Bean), sa comédie romantique ultime, qui sera son plus gros succès du genre au box-office pour un premier rôle. Son dernier premier rôle dans un film de ce genre, aussi, si l’on exclut le demi-succès America’s Sweethearts en 2001.

  Continuer la lecture de Je n’ai pas testé pour toi : coucher avec une célébrité